Le carnet de notes de la Serie A 2018/2019

Par Cesco publié le 05 Juin 2019

Il est temps de passer au carnet de notes de la saison écoulée de Serie A. Qui sont les bons élèves ? Qui sont les mauvais ? Qui est en progrès et qui peut mieux faire ? C’est maintenant.

Les bons élèves

Atalanta : 9/10

Cette équipe est tout bonnement incroyable. On la voit encore trembler en début d’exercice mais c’était simplement le temps de trouver ses marques. L’intelligence de jeu de Gasperini alliée à des joueurs parfaitement dans le ton, donnent ce cocktail détonnant venu de Bergame. Meilleure attaque du championnat et une Champions League atteinte pour la première fois de son histoire, le tout en terminant devant l’Inter, l’AS Roma, le Milan AC et la Lazio, c’est pas rien. Un grand bravo. Meilleure équipe de la saison.

Juventus : 8,5/10

Au rendez-vous en Serie A, la Juve l’a été sans aucun doute. Un championnat maitrisé de la tête et des épaules comme jamais. La fin en roue libre ne peut lui en être imputée, tant la vieille dame a semblé dominé un sujet qu’elle connait par coeur depuis 8 ans maintenant. Championne avec 11 points d’avance sur le Napoli et 90 points au compteur, rien à redire d’un point du vue des résultat. On lui retirera un demi point pour un jeu trop souvent absent face aux écuries de Serie A. Très bonne saison encore.

Peuvent mieux faire

Napoli : 7/10

Ok l’équipe s’est vite adaptée à Ancelotti. Ok ils ont perdu Jorginho et Hamsik, mais quand même, on était pas en droit d’attendre quelque chose de mieux de la bande de De Laurentiis ? Ils ont vite sécurisé leur deuxième place mais n’ont pas été en mesure de chercher la Juventus comme l’année passée. Dommage, pour le suspens on aurait aimé. Attention, ça reste une bien bonne saison quand même.

Lazio, AS Roma et Milan AC : 5/10

Trois clubs au destin similaire : pas de Champions League mais l’Europa League (la Lazio ayant gagné la Coppa Italia). Si pour les premiers on devait voir du mieux suite à la fin de saison 2017/2018 rocambolesque contre l’Inter, la Louve a déçu par un mercato inefficace et des conflits internes qui n’ont cessé d’impacter un groupe qui n’a jamais semblé en mesure d’inquiéter le quatuor de tête. Enfin, le Milan AC échoue à un point après une saison faite de hauts comme de bas. La Champions League était l’objectif, il n’a pas été atteint. C’est bien dommage.

Sur le fil

Inter : 6/10

La Champions League retrouvée, l’Inter avait les armes pour aller au moins embêter le Napoli. Alors qu’elle siège sur la troisième place une grande partie de la saison, l’équipe de Spalletti perd les pédales et finit en trainant les pieds avec un coup de pression subi face à Empoli lors de la dernière journée. Une saison se joue jusqu’à la fin, l’Inter s’en rappelle et ne manque pas à l’appel, une nouvelle fois au finish, de la prochaine Champions League. Un moindre mal.

Cagliari : 5,5/10

Nouvelle saison qui se suit et qui se ressemble pour les Sardes. Alors intraitables à domicile, Cagliari va se faire peur, trainer les pieds et se sauve une nouvelle fois au dernier moment alors qu’il y avait la possibilité de faire mieux. Surtout quand on voit leurs résultats à domicile impressionnants pendant les 2/3 de la saison. Ne pas se reposer sur ses acquis !

Les déceptions

Fiorentina : 4,5/10

Pas facile d’être supporter de la Fiorentina. En lutte pour l’Europe à l’arrivée du printemps, l’équipe a viré Pioli, mis Montella à la place. Bilan ? Plus aucune victoire, une fin en roue libre et un biscotto contre le Genoa qui ne fait pas honneur à l’une des sept soeurs italiennes. Franchement décevant quand on voit le potentiel de l’effectif.

Genoa : 4,5/10

La gestion Preziosi s’avère être un calvaire toute la saison. La vente de Piatek ? Une hérésie. Auteur d’un bon début de saison, le Griffon va couler progressivement et se sauve grâce à un penalty de Criscito avant le fameux nul contre la Fiorentina. No comment.

Chievo : 4/10

Les plusvalues fictives. Dommage de ne pas les avoir rajouté au total de point final. Direction la Serie B.

Les autres

Torino (6,5), Sampdoria (5,5), Bologna (6,5), Sassuolo (5,5), Udinese (5,5), SPAL (6), Parma (6,5), Empoli (5), Frosinone (4)

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi