Le carnet de notes de l’Euro : Leonardo Spinazzola, l’important n’est pas la chute mais l’atterissage

Par Julien Ruis publié le 16 Juil 2021
Crédits

Siamo Noi ! Les Champions d’Europe sont Italiens et Calciomio dresse le bilan individuel des hommes de Mancini. Aujourd’hui, nous nous penchons sur Leonardo Spinazzola, maillon fort en phase de poule, avant de se blesser face à la Belgique en quart de finale. Une blessure qui le privera de la fin de l’Euro, même si son absence aura su fédérer davantage les Azzurri.

L’homme du groupe A

Si une certaine compétition avait été évoquée dans le couloir gauche, avant l’Euro, Spinazzola a clairement clos les débats dès le premier match face à la Turquie. Il a littéralement détruit l’aile droite turque, en combinant à la perfection avec Insigne. Un jeu offensif parfait tout en ne négligeant pas l’aspect défensif avec ce magnifique retour sur Under. Logiquement élu homme du match, le latéral de l’AS Roma s’offrait une bien belle vitrine avec ce match d’ouverture. Tonitruant, il le fut une nouvelle fois lors du second match face à la Suisse. Ses nombreuses montées, ses changements pied gauche pied droit auront fait vivre un nouveau cauchemar à ses adversaires d’un soir. Une nouvelle soirée parfaite qui fit saliver l’Europe du football. Spinazzola pouvant enfin s’affirmer au plus haut niveau et démontrer qu’il a bien sa place sur l’échiquier mondial au poste de latéral gauche. Mis au repos lors du troisième match, il a pu suivre l’acquisition de la première place du groupe depuis le banc. Direction les huitièmes et l’Autriche.

Un second acte stoppé net

Ce fut un huitième de finale assez compliqué pour la Squadra Azzurra face à une vaillante équipe d’Autriche. Pourtant si le score reste vierge jusqu’aux 90 minutes, ce sont bien les Azzurri qui font une nouvelle fois le jeu. Et c’est encore vers le coté gauche que penche le jeu italien. Il aura tout tenté même s’il a du subir un marquage un peu plus serré qu’à l’accoutumée. Pourtant, c’est bien lui qui offre un caviar à Chiesa lors de l’ouverture du score en prolongations. Une fois de plus déterminant, il empocha en plus de la qualification, un second trophée d’homme du match. Arrive alors le fameux ogre belge. Une Belgique que l’on affirmait favorite de la compétition et sans rivaux potentiels à ce stade de l’épreuve. Mais les Azzurri et Spinazzola auront su sublimer leur jeu durant ce match. Le latéral fut encore éblouissant et son impact fut prépondérant dans le résultat final. Son sauvetage sur la ligne, à la 61ème face à Lukaku, aura permis à son équipe de préserver son score. Puis, vint le drame. Sur une accélération, il se blesse gravement. Verdict : rupture du tendon d’Achille et Euro terminé. Un véritable coup de poignard pour le joueur, qui réalisait une compétition de haute volée. Heureusement, l’Italie aura su faire face et Spinazzola finira champion d’Europe. De plus, il s’offre le luxe de faire partie du onze de l’Euro malgré sa blessure. Stratosphérique.

Ses notes*

Phase de poule : 7,5

Phase finale : 7.5

Finale : Non noté

Moyenne : 7,5

Malgré cette terrible blessure, son Euro fut tout simplement monstrueux. Le titre de champion d’Europe, deux récompenses d’homme du match et une place dans le onze de l’épreuve. Qui dit mieux ? Surtout, sa blessure et son absence auront su fédérer et rassembler le groupe davantage. Les dédicaces de ses coéquipiers lors des buts et victoires, les maillots floqués à son nom. Le latéral a toujours fait partie intégrante de l’équipe même durant son absence. Le fait qu’il soit sur le banc en finale était de nouveau un moment fort, symbolisant l’union et l’amitié qui lient ces joueurs. A tous les points de vues, Leonardo Spinazzola aura été l’un des hommes forts de la Nazionale durant l’Euro. Souhaitons lui de bien récupérer et de revenir encore plus fort sous les ordres de Mourinho afin d’offrir aux Azzurri, et à l’AS Roma, de nouvelles performances magistrales.

Le barème est italien*.

 

 

 

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Julien Ruis



Derniers articles