Le bras de fer des numéros 9, le dénouement !

Par Cesco publié le 20 Août 2019

Ce mercato estival a vu une situation assez inédite avec la valse des numéros 9 chez les grands d’Italie. Si côté Lazio on était plutôt tranquille avec Immobile, l’Atalanta s’est d’abord faite peur avec des sondages de l’Inter ou d’Angleterre pour Zapata avant finalement d’annoncer sa permanence au club. Pourtant tout n’est pas si simple pour tout le monde.

L’AS Roma, un dénouement heureux … un peu contraint ?

Du côté de la Louve, l’ambiance était plutôt tristoune avec le départ annoncé depuis un mois de Dzeko vers l’Inter. Alors que les Nerazzurri ne voulaient pas proposer plus que les 15 millions annoncés par Marotta, la Roma n’a pas cédé et continuait d’en réclamer 20. Pas du gout des dirigeants de l’Inter qui ont annoncé dès lors qu’après le 15 aout, ils arrêteraient les négociations. Chose dite, chose faite, les négociations ont été coupées, la Roma a annoncé le renouvellement de son attaquant de 24 ans jusqu’en 2022. Tout le monde est content ? Pour les tifosi, aucun doute, la permanence de Dzeko est une garantie sportive. Pour le joueur cependant, devant l’absence d’autre choix se proposant à lui, ce choix peut apparaitre comme légèrement contraint, avec un bosniaque qui pourra se dire qu’il a loupé le dernier grand challenge de sa carrière.

Piatek trop seul, André Silva toujours pas vendu

Le Milan AC avait annoncé une petite révolution dans son effectif. Du côté de l’attaque, si le club a bougé en recrutant Leao, il ne peut toujours pas proposer un vrai buteur froid devant le but en remplacement de Piatek. Le Polonais omniprésent pour les rossoneri a été muet en pré-saison, de quoi faire réfléchir les dirigeants sur une alternative sérieuse à l’ancien du Genoa. Manque de bol, André Silva n’est toujours pas vendu, et il faudra lui trouver un point de chute avant de recruter quelqu’un d’autre à ce poste. Alors que sa visite médicale a Monaco a été un fiasco, le Portugais veut partir … mais ne trouve pas la bonne destination encore.

Higuain, Mandzukic, une place pour deux ? Ou aucune place ?

Qu’il est compliqué de lire entre les lignes de la stratégie de la Juventus concernant le mercato de ses attaquants. Alors qu’Icardi est annoncé comme étant le nouveau numéro 9 à Turin, Mandzukic et Higuain n’ont toujours pas bougé. Si le Bayern est intéressé par le Croate, aucune offre sérieuse n’a été faite et la Juventus réfléchit à de nouveau tabler sur la paire qui l’a emmené en finale de Champions League à Cardiff il y a 2 ans. Gonzalo Higuain n’a pas une envie spéciale de partir, et après une saison cauchemar au Milan AC et à Chelsea, l’Argentin souhaite de nouveau briller avec sa Juventus. Suffisant pour les dirigeants ? Pour l’instant, les attaquants ont le dernier mot.

Icardi, le grand perdant des numéros 9 ?

Lukaku recruté et avec le numéro 9, Handanovic avec le brassard, Alexis Sanchez en arrivée imminente, Mauro Icardi voit sa situation à l’Inter voler en éclats. Alors qu’il a d’abord menacé de ne pas jouer pendant les 2 ans qu’il lui reste avec l’Inter, il a vite compris que c’était une mauvaise idée. Proposé à Monaco, l’Argentin a refusé par le biais de son agent et femme, Wanda Nara. Le temps passe et toujours aucun club pour Icardi. Il ne lui reste plus qu’une solution : le Napoli. Le club de Campanie souhaite l’enrôler avec une offre de 65 millions d’euros qui convient à l’Inter. Et la Juventus ? Icardi l’attend mais l’Inter ne le vendra jamais à son principal concurrent, parole de Zhang, président de l’Inter, lui même. A moins d’un échange avec Dybala ? L’arrivée de Sanchez envoie en ce sens des signaux plutôt négatifs.

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi