Le bilan individuel après les deux matchs de la Nazionale

Par Paul Vinay publié le 29 Mar 2018
Crédits

La satisfaction De Sciglio

Alors que sa situation actuelle en Italie fait débat l’éternel Buffon a répondu présent face à l’Argentine malgré les deux buts encaissés, et montre qu’on peut toujours compter sur lui. Reste désormais à savoir si le portier de la Juventus poursuivra l’aventure la saison prochaine (et pourquoi pas jusqu’à l’Euro) … Son remplaçant, Donnarumma, a lui aussi montré qu’on pouvait compter sur lui dès maintenant avec une bonne prestation face aux Anglais, dont une belle parade quelques instants avant l’ouverture du score de Vardy.
En l’absence de Chiellini dans l’axe de la défense Luigi Di Biagio a fait confiance à deux hommes, Bonucci et Rugani. Dans l’ensemble les deux joueurs ont montré une bonne entente et se sont montrés solides dans les duels notamment lors du deuxième match (malgré un manque d’attention général sur le but encaissé), et ont également fait parler leur qualité balle au pied en allongeant le jeu à de nombreuses reprises. Seul hic, le manque d’autorité de Rugani qui semble lui couter cher dans les duels.
La satisfaction principale du secteur défensif vient de De Sciglio ! Le latéral de la Juventus a profité du manque de véritable concurrence sur le côté gauche pour jouer et a réalisé dans l’ensemble deux belles prestations défensives. On attend désormais un match vraiment complet de sa part en essayant de peser davantage offensivement. Sur le côté droit, que ce soit Florenzi face à l’Argentine ou Zappacosta face à l’Angleterre les deux joueurs ont souffert défensivement avec deux clients en face d’eux, Di Maria et Young.

Le milieu cherche un leader

Après l’échec cuisant de novembre dernier il devait enfin prendre son envol avec la Nazionale. Verratti n’aura disputé que le premier match face à l’Argentine la faute à une petite blessure à l’aine et cela est bien dommage. « Petit Hibou » a su montrer, par moment durant la rencontre, qu’il pouvait être le joueur au milieu de terrain capable de faire les différences qu’on attend de sa part depuis plus de 4 ans. Il a évolué face à l’Argentine un poil trop bas cependant. Pellegrini s’est lui aussi montré à son aise. Le joueur de l’AS Roma montre qu’il a faim de ballons et ose prendre des risques dans ses choix de passes (avec plus ou moins de réussite).
Véritable aimant à ballons avec le Napoli Jorginho a plus de mal à attirer le ballon avec la Squadra Azzurra. Le constat est le même lorsque ce dernier a le ballon dans les pieds, capable de délivrer plusieurs passes clés en Serie A cela n’a pas été le cas lors des deux matchs, le Napolitain allant même jusqu’à abuser du jeu long face aux Anglais, sans réussite. Le milieu de terrain est fautif sur l’ouverture du score de l’Argentine en perdant le ballon à 25 mètres de ses buts. Joueur le plus expérimenté dans ce secteur de jeu Parolo a également été le plus décevant ! Peu présent dans le jeu face aux Argentins le joueur de la Lazio s’est un peu plus montré lors du deuxième match, mais pas forcément dans le bon sens. On retiendra surtout de son match sa perte de balle ainsi que sa double faute amenant le but anglais …

Chiesa sauve les meubles en attaque

Secteur le plus critiqué après l’échec suédois l’attaque italienne est une nouvelle fois le point faible de ce rassemblement avec en tête d’affiche Immobile ! Le meilleur buteur de la Serie A ne parvient toujours pas à avoir le même ratio avec la Nazionale, seulement 1 but lors de ses 11 dernières sélections, et pourtant le joueur de la Lazio a eu plusieurs occasions pour mettre fin à cette série face aux Anglais, mais il se montre soit trop lent, soit imprécis lors du dernier geste ! Belotti n’a lui pas eu la moindre occasion de se mettre en évidence lors de ses deux entrées en jeu, touchant ses quelques ballons loin de la surface adverse …
Titulaire face à l’Angleterre Candreva n’a pas apporté grand chose dans le jeu, mais il est un des seuls ailiers disponibles avec une panoplie différente, notamment en ce qui concerne sa qualité de centre qui aurait pu faire mouche si Immobile s’était montré plus réaliste au point de penalty. Malheureusement l’entente avec Florenzi ou Spinazzola ne semble pas fonctionner.
Seul buteur italien grâce à un penalty mardi soir Insigne n’a pas été au niveau du Insigne du Napoli, loin de là ! Vendangeant une occasion en or face à l’Argentine (0-0 à ce moment-là) il n’a pas non plus pesé dans le jeu ne réussissant pas des percées sur son côté gauche qu’il réussit par exemple en club. « Il Magnifico » est, pour beaucoup, l’homme clé offensif de cette nouvelle équipe, il va désormais falloir le montrer !
Arrivé sur la pointe des pieds pour sa première convocation en équipe première Chiesa n’a pas répondu présent lors du match face à l’Argentine sans doute par preuve de timidité, mais le joueur de 20 ans s’est repris pour sa deuxième cape. Une entrée satisfaisante contre les Anglais, il ose, contrairement aux autres ailiers italiens, partir en dribble dans la défense des « Lions » et il est récompensé en provoquant le penalty en fin de match. Le joueur de la Viola a montré que le futur de cette Nazionale s’écrira sans doute avec lui !





Avatar

Paul Vinay

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.