Le bilan des internationaux de la Serie A

Par Ben Soffietti publié le 19 Nov 2020

Après les trêves de septembre et octobre, les joueurs ont enfilé les maillots de leurs sélections pour la dernière fenêtre internationale de 2020. Voici le bilan des internationaux évoluant en Serie A.

Attention, seuls les matchs officiels ont été pris en compte.

Atalanta

Freuler a livré un grand match lors de Suisse-Espagne, ouvrant le score pour les siens d’une reprise sans contrôle. Malinovskiy n’a joué que la défaite en Allemagne, ratant le second pour cause de Covid. Deux matchs pour Miranchuk et deux reversun seul pour Pasalić et Hateboer.

Djimsiti a pris part aux deux victoires de l’Albanie, première de son groupe de League C et promue. Même résultat pour la Slovénie d’Ilicić, buteur sur pénalty contre le Kosovo, qui obtient sa montée. Trêve compliquée pour les trois Colombiens de la Dea, battus deux fois en deux matchs.

AS Roma

Dzeko et Kumbulla n’ont pas été en sélection, étant positifs à la Covid-19.

Inter

Skriniar s’est fait peur, marquant contre son camp, mais la Slovaquie s’est finalement imposée et ira à l’Euro 2021. Il a aussi joué les deux matchs, perdus, de Nations League. Sale trêve pour la Croatie de Perisić, titulaire deux fois, pour autant de revers.

Si Lautaro a été muet contre le Paraguay, il a marqué contre le Pérou de Lapadula. Eriksen, double buteur contre l’Islande, n’a en revanche rien pu faire contre la Belgique de son coéquipier Lukaku : le numéro 9 a encore passé un bon séjour en sélection : trois buts en deux matchs et une qualification pour le Final 4.

Sanchez, n’a joué que le second match du Chili. C’est un autre nerazzurro qui a brillé, Arturo Vidal, auteur de trois buts en deux matchs, dont une frappe sublime pleine lucarne. Hakimi, avec le Maroc, a aussi inscrit un but en deux rencontres.

Juventus

Danilo était encore titulaire avec le Brésil, aligné deux fois latéral droit. Son coéquipier Arthur n’a joué qu’un match mais marqué ! Duel de Bianconeri, entre Cuadrado et Bentacur. Et le second, avec l’Uruguay, est reparti de Colombie avec les trois points. En revanche, les deux se sont inclinés lors du second match de leurs sélections respectives.

Rabiot peut rentrer à Turin la tête haute après les victoires de la France contre le Portugal de Ronaldo puis la Suède de Kulusevski. Ce dernier a marqué contre la Croatie lors du premier match. Morata, sur le banc le premier match, a marqué lors de la démonstration espagnole face à l’Allemagne. Un match pour Szczesny, battu par l’Italie. Enfin, Demiral est toujours le patron de la défense turque, avec deux titularisations.

Lazio

Milinković-Savić, titulaire, n’a pas pu empêcher la défaite de la Serbie aux tirs aux buts devant l’Écosse et ne verra pas l’Euro, puis il a été infecté par la Covid-19. Marusić a enchaîné deux titularisations avec le Montenegro. Muriqi, buteur contre la Slovénie, n’a pas pu empêcher la défaite du Kosovo. Ces derniers ont terminé sur un succès, mais l’attaquant n’a pas marqué.

Milan AC

Les deux milieux du double pivot jouaient les éliminatoires de la CAN. Bilan identique (1 victoire/1 nul) pour Bennacer (Algérie) et Kessié, buteur sur pénalty (Côte d’Ivoire).

Bilan mitigé pour Çalhanoglu avec une victoire et une défaite (Turquie), de même pour Kjaer (Danemark). Krunić a joué deux fois avec la Bosnie, pour deux revers. Un match nul pour Tatarusanu.

Napoli

Osimhen, buteur avec le Nigeria, s’est fait une petite frayeur, sortant sur blessure en fin de match. Koulibaly a fait le plein de confiance avec le Sénégal : deux clean sheet et deux victoires. Fabian Ruiz a joué deux matchs pleins, régalant l’Espagne avec trois passes décisives contre l’Allemagne. Une seule participation pour Mario Rui avec le Portugal. Mertens a marqué lors de Belgique-Angleterre et joué contre le Danemark.

Ospina n’a joué qu’un match de la Colombie, mais il a été noyé par les attaques uruguayennes (0-3).

Hysaj était titulaire avec l’Albanie avant un stop-Covid. Zielinski n’a joué qu’une mi-temps contre l’Italie mais il était titulaire contre les Pays-Bas.

Enfin, Elmas et ses coéquipiers de la Macédoine du Nord, dont Pandev, buteur (Genoa) et Nestorovski, passeur décisif (Udinese), ont validé la première qualification de leur pays à une compétition internationale. Ils y retrouveront la Slovaquie de Lobotka, victorieuse de l’Irlande du Nord.

Les autres clubs

Benevento : Ionita (Moldavie, 2), Glik (Pologne, 2), Lapadula (Pérou, 1)
Bologna : Barrow (Gambie, 2/1)
Cagliari : Godin & Nandez (Uruguay, 2 & 2), Rog (Croatie, 1), Marin (Roumanie, 1)
Crotone : Reca (Pologne, 2)
Fiorentina : Milenković & Vlahović (Serbie, 3 & 1/1), Martinez Quarta (Argentine, 2), Amrabat (Maroc, 2), Caceres (Uruguay, 2)
Genoa : Pandev (Macédoine, 1/1)
Hellas : Lazović (Serbie, 2), Colley (Gambie, 1), Rrhamani (Kosovo, 2)
Parma : Gervinho (Côte d’Ivoire, 1/1), Kucka (Slovaquie, 3/1), Kurtić (Slovénie, 2/1)
Sampdoria : O. Colley (Gambie, 2), Ekdal (Suède, 1), Jantko (Rep.Techèque, 2), Bereszynski (Pologne, 1)
Sassuolo :
Spezia : Ismailji (Albanie, 2/1)
Torino : Lukić (Serbie, 2), Rincon (Venezuela, 1), Rodriguez (Suisse, 1), Vojvoda & Ujkani (Kosovo, 2 & 1), Linetty (Pologne, 1), Gojak (Bosnie, 2)
Udinese : Nestorovski (Macédoine, 2), De Paul (Argentine, 2), Larsen (Danemark, 1)

(sélection, nombre de titularisations/but)

Ben Soffietti

Rédacteur



Lire aussi