Le bilan des Coupes d’Europe : le Napoli et la Lazio font le job en Europa League (3/4)

Par Ben Soffietti publié le 28 Déc 2021
Crédits

Chaque année, lorsque les fêtes de fin d’année approchent, les clubs arrivent à la moitié de leur saison. L’heure pour Calciomio de dresser un bilan des clubs italiens lors des différentes phases de groupes des trois compétitions européennes. Deux papiers seront consacrés aux équipes engagées en Champions League, puis viendra le tour de l’Europa League et enfin de la petite dernière, la Conférence League. Après avoir évoqué les performances italiennes dans la plus belle des trois compétitions, ce troisième volet évoquera les parcours de la Lazio et du Napoli dans la compétition qui a succédé à la Coppa UEFA.  

Et avant toute chose, il faut dire que les deux équipes ont réalisé un parcours correct, dans des groupes plutôt relevés, mais elles finissent deuxièmes, ce qui dans la toute nouvelle formule de la compétition, les obligent à disputer un match de barrage supplémentaire contre une équipe reversée de Champions League, avant de pouvoir accéder aux huitièmes de finale.

Lazio : une qualification petit bras

Avec neuf points à l’issue de la phase de groupe, la Lazio a assuré sa qualification sans avoir besoin de forcer son talent. Toutefois, elle n’a pas non plus brillé au cour de ces six premiers matchs, en commençant par une défaite sur le terrain de Galatasaray lors de la première journée, les Turcs bien aidés par une faute de main de Strakosha. Grâce à ses deux victoire sur les Russes du Lokomotiv Moscou, les hommes de Sarri ont engrangé des points importants et ce sont même qualifiés une journée avant la fin, profitant de la défaite de Marseille à Istanbul.

Les Phocéens, principaux rivaux des Biancocelesti dans la course à la deuxième place, ne sont pas parvenus à prendre le dessus sur la Lazio, ni à l’Olimpico (0-0), ni à l’Orange Vélodrome (2-2). Solides à l’aller, malmenés et ultra-réalistes au retour, les hommes de Sarri ont fait le job, et verront l’Europe au printemps prochain.

Toutefois, le programme sera musclé avec une double confrontation contre le FC Porto. Les Dragons qui ne réussissent pas aux clubs italiens dernièrement puisqu’après avoir éliminé la Juventus en quarts de finale de Champions League l’an passé, ils ont pris quatre points sur six au Milan AC au cours de la phase de poule de l’édition actuelle. Ciro Immobile, auteur de trois buts en Europa League, et les siens sont prévenus, il faudra être vigilant face au poison colombien Luis Diaz, qui a scoré à l’aller et au retour contre les Rossoneri !

Napoli : arrivée au finish !

Difficile de trouver une once de logique dans ce parcours du Napoli. Nul arraché en Angleterre contre Leicester, puis défaite à domicile contre le Spartak Moscou, avant d’enchaîner deux succès (poussifs) contre le Legia Varsovie, puis de chuter à nouveau contre les Russes, avant de renverser Leicester et de remporter la finale pour la deuxième place face aux Foxes (3-2), pourtant favori de la poule suite au tirage au sort, en début de compétition. Dix points, trois victoires et deux défaites. Spalletti est passé par toutes les émotions durant cette phase de poule mais l’essentiel est fait : le Napoli disputera les barrages en février prochain.

Cette phase de poule a permis à deux joueurs de particulièrement s’illustrer. Victor Osimhen tout d’abord, dont le doublé en fin de match (69′, 87′) contre les Foxes (2-2), a permis aux Partenopei de prendre un précieux point en Angleterre pour le premier match. Et plus surprenant, le futur adversaire de l’Italie en barrages pour le Mondial 2022, le Macédonien Eljif Elmas, a aussi été étincelant. Quatre buts, dont le doublé synonyme de qualification lors du dernier match. De plus en plus décisif en Serie A, le numéro 7 a profité de l’Europa League pour gagner des points aux yeux de son coach.

Irrégulier également en Serie A, le Napoli aura fort à faire en février avec une double confrontation contre le FC Barcelone. Deux beaux matchs au programme entre les deux anciens clubs de Maradona: un tirage toutefois très relevé pour le club du président De Laurentiis.

À retrouver dans ce dossier :

Épisode 1 – Ça passe pour la Juventus et l’Inter
Épisode 2 – L’Atalanta perd sa finale, retour douloureux pour le Milan AC
Épisode 3 – La Lazio et le Napoli font le job
Épisode 4 – L’AS Roma, humiliation et qualification

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.