Le bilan à la mi-saison : Spal

Par Marco Pacini publié le 03 Jan 2019

En bref

Rien de très étonnant du côté de la Spal en ce début de saison, une seizième place qui semble être dans la continuité de la saison dernière. Le club a pour objectif un maintien en Serie A la saison prochaine, pour le moment c’est en bonne voie; le club de Ferrare possède quatre points de plus que Bologna, qui est provisoirement le club qui jouera les barrages et qui luttera pour ne pas descendre. Les hommes de Leonardo Semplici ne doivent néanmoins pas se relâcher pendant le deuxième partie de saison sous peine d’être rattrapé par les actuels relégables.

Ce qui a fonctionné

Une très bonne entame de championnat : À la fin de la quatrième journée de Serie A, la Spal comptabilisait neuf points sur douze possibles, en réalisant dés le début trois clean-sheets. Les Ferrarais n’avaient fait qu’un seul faux pas, en perdant contre le Torino à l’extérieur  2-0. Malheureusement, les Biancazzuri n’ont pas maintenu un aussi bon rythme par la suite, seulement une autre victoire s’ajoute aux trois premières, cinq matchs nuls et dix défaites.

Une défense qui encaisse peu : En regardant le nombre de buts encaissés par la Spal (27) on remarque que cette dernière est la treizième meilleure défense de Serie A, cette statistique montre qu’avec une meilleure attaque le club pourrait viser une place plus haute au classement. Cette défense mérite d’être mentionnée lorsque l’on voit que tous les clubs qui sont sous la Spal au classement, prennent plus de buts, c’est donc un bon point pour le club d’Émilie-Romagne.

Ce qui n’a pas fonctionné

Une attaque trop inefficace : Si la défense maintient des bons résultats, en attaque ça manque d’efficacité, la Spal est la quatrième pire attaque de Serie A, pourtant renforcée cet été avec l’arrivée sous forme de prêt avec option d’achat de Petagna, ce dernier n’a marqué que six buts. Avec environ 0,79 buts par match on comprend mieux la place du club de Ferrare.

Doucement avec l’engagement : La Spal c’est aussi le club qui a reçu le plus de cartons jaunes en Serie A pour le moment (53 jaunes et 2 rouges), d’ailleurs au niveau européen, c’est le deuxième club avec le plus de cartons derrière l’Athletic Biblao. Pour le coup, les ferrarais devront limiter les interventions dangereuses car ils risquent de très vite se retrouver privés de joueurs importants.

Semplici n’ose pas assez : Ce dernier ne prend pas assez de risques, il a de bons joueurs et ne les utilise parfois pas suffisamment, on peut citer Bonifazi; excellent en ce début de saison alors qu’il n’est apparu que dans neuf matchs. D’ailleurs cette équipe a parfois peur de se projeter, et donne donc de bons 0-0 comme contre le Chievo ou encore Empoli, équipes qu’il fallait distancer.

Le joueur à retenir:

Manuel Lazzari : C’est lui le meilleur sur le terrain depuis le début de la saison, milieu droit, il est le meilleur passeur de l’équipe avec cinq passes décisives. Il impressionne par sa qualité de centre et sa capacité à alterner actions offensives et défensives. Il a pu d’ailleurs en ce début de saison réaliser son premier match avec la squadra azzurra, et peut être une bonne alternative pour un poste sans titulaire indiscutable en Nazionale.

Le joueur à oublier:

Johan Djourou : On connaissait l’international suisse depuis bien longtemps, l’ex-défenseur d’Arsenal a signé cet été à la Spal, on attendait de lui le rôle de taulier de l’équipe. Même si il n’est plus au meilleur de sa forme il aurait dû facilement s’imposer dans le club, mais il n’a finalement joué que 268 minutes et ne trouve pas sa place.

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi