Le bilan à la mi-saison : Lazio

Par Matteo Rovina publié le 08 Jan 2019

Ce qui à fonctionné

Les nouvelles recrues : Cet été la Lazio a connu un nombre assez important d’arrivé durant le mercato pour notamment combler les départs de De Vrij et Felipe Anderson. Et l’une des bonnes surprises c’est la très rapide acclimatation de ces joueurs dans leur nouveau club à l’image d’Acerbi qui dès ses premiers matchs s’est naturellement imposé en leader dans l’équipe. Milan Badelj arrivé libre de la Fiorentina s’est lui aussi très vite adapté et à très bien su remplacer Lucas Leiva au milieu de terrain lorsque celui ci était blessé même s’il ne bénéficie que de peu de temps de jeu. Enfin Joaqin Correa d’abord remplaçant a su se faire remarquer quand il en avait l’occasion et s’affirmer jusqu’à venir bousculer la hiérarchie et obtenir une place de titulaire sur certains matchs.

Le mental : Malgré des difficultés de toutes parts, la Lazio n’a pas lâché et occupe la 4ème place qui lui a échappé de peu la saison passée. Alors que l’écroulement aurait pu avoir lieu, les hommes d’Inzaghi sont repartis à l’assaut d’un rêve nommé Champions League.

Ce qui n’a pas fonctionné

Les cadres : C’est la grande désillusion de cette première moitié de saison, le niveau méconnaissable de certain joueurs qui ont brillé l’année passé. Evidemment celui qui a fait le plus parler de lui est Sergej Milinkovic-Savic qui, après un mercato agité à son sujet avec des énormes sommes évoquées, a eu énormément de mal à lancer sa saison. Après une longue période de doute ou il était totalement invisible sur le terrain, il semble retrouver la forme et le chemin des filets. Luis Alberto lui qui était vraiment une pièce maîtresse du système d’Inzaghi à aussi perdu son niveau et même son poste de titulaire, pas aidé par une blessure au mois de novembre, il semble lui aussi retrouver ses repères dans cette équipe laziale.

Efficacité offensive : La saison dernière la Lazio avait terminé meilleure attaque de Serie A avec 89 buts, une équipe porté vers l’offensif avec un Immobile étincelant accompagné de Luis Alberto, Milinkovic-Savic et Felipe Anderson. Aujourd’hui on sent que l’équipe a beaucoup plus de mal à concrétiser ses occasions , pour s’en rendre compte il suivit de regarder le second meilleur buteur du club derrière Immobile qui n’est d’autre que … Acerbi le défenseur central qui à inscrit 3 buts. Un signe fort du problème offensif à résoudre avant la fin de saison.

Vaincre les gros : Le grand problème de la Lazio cette saison ce sont les grands rendez-vous. Avec 4 défaites face à la Juventus, le Napoli, l’Inter et la Roma et un match nul arraché dans le temps additionnel face au Milan aux quels on peut également ajouter les deux défaites face à Francfort en Europa league. Il y a un véritable complexe d’infériorité fait par cette équipe quand il faut hausser le niveau et prendre des points dans les chocs. Il faudra vraiment passer le cap pour cette fin de saison afin d’atteindre les objectifs.

L’Europa League : Dans une poule pas franchement simple mais tout de même à sa portée, la Lazio devait absolument parvenir à se qualifier en Europa League pour se racheter de l’échec connu la saison dernière dans cette compétition avec l’élimination largement évitable contre Salzbourg en quart de finale. Ce fut chose faite malgré le bilan mitigé (3 victoires et 3 défaites), on a revu cette Lazio toujours inconstante capable de survoler son adversaire comme face à l’OM ou bien de complètement passer à travers comme contre Francfort. Maintenant le plus dur reste à faire, battre sur la double confrontation Séville un des très gros de la compétition.

Matteo Rovina

Rédacteur



Lire aussi