Le bilan à la mi-saison : Atalanta

Par Paul Vinay publié le 06 Jan 2019

En bref

Après une saison 2017-2018 qui l’avait vu terminer à la 7ème place de Serie A l’Atalanta de Gian Piero Gasperini est repartie pour une saison dans l’élite avec l’objectif d’aller décrocher une nouvelle qualification européenne. A mi-saison c’est un bilan mitigé pour la Dea avec une huitième place (28 points). Si la place est décevante tout reste encore ouvert avec seulement 4 points de moins que la Lazio, actuellement 4ème du championnat, place synonyme de Champions League !

Ce qui a fonctionné

Les matchs face aux « gros » : 3-3 face à l’AS Roma, 2-2 face au Milan AC, 4-1 face à l’Inter, 1-0 face à la Lazio et 2-2 face à la Juventus. L’équipe de Gasperini ne s’est inclinée que face à une seule grosse écurie du championnat lors de cette première phase, le Napoli (1-2).

Animation offensive : La saison dernière l’Atalanta inscrivait 1.5 buts par match, cette saison Papu Gomez et ses partenaires inscrivent 2,05 buts par match et ceci concerne toute l’équipe. Ils sont 13 joueurs à avoir trouvé le chemin des filets en championnat cette saison quand par exemple ils sont 11 du côté de la Juventus, 9 pour le Napoli ou encore 12 pour l’Inter… Par exemple le 4ème meilleur buteur du club se nomme … Gianluca Mancini, défenseur central !

Ce qui n’a pas fonctionné

Les matchs face aux « petits » : Si un des points positifs de l’équipe est d’avoir fait jeu égal avec les gros clubs du championnat on ne peut pas en dire autant lors des matchs aux plus « petites » équipes. 7 défaites lors de la première phase dont des défaites face à Cagliari (0-1), la Spal (2-0), Parma (3-0), Empoli (3-2), et le Genoa (3-1). Des défaites anormales pour une équipe qui vise une qualification européenne à l’issue de la saison. La Dea soufrerait-elle du fameux syndrome « Fort face aux forts, faible face aux faibles » ?

L’Europa League : Révélation de la compétition la saison dernière avec une élimination dans les dernières minutes face au Borussia Dortmund les joueurs de la Dea se sont faits sortir avant même la phase de poules. Après avoir facilement disposés de Sarajevo et Haifa lors du 2ème tour de qualification et du 3ème tour les joueurs de l’Atalanta se sont faits éliminer au bout de la nuit par Copenhague (0-0 ; 0-0, 4-3 aux t.a.b). Un couac pour lancer la saison que ce soit financièrement ou tout simplement sportivement.

Le joueur à retenir

Duvan Zapata : Après deux saisons à l’Udinese et à la Sampdoria à plus de 10 buts en Serie A (10 buts et 11 buts) l’international colombien effectue une fin d’année canon avec 9 buts inscrits lors des 6 derniers matchs et notamment un triplé face à l’Udinese, un but face au Napoli et un doublé … face à la Juventus ! Lui qui se « bat » actuellement pour gagner sa place pour la Coppa America est en train de tout mettre en oeuvre pour faire partie de la sélection finale.

Le joueur à oublier

Josip Ilicic : Meilleur buteur de l’Atalanta la saison dernière le Slovène s’est surtout distingué dernièrement avec un énorme raté face à l’Inter. Heureusement pour lui il se reprendra ce jour-là avec deux passes décisives. Il réalisera un match immense face au Chievo avec un triplé fin octobre puis plus rien jusqu’à la 19ème journée et un nouveau triplé contre Sassuolo… Il a certes inscrit 6 buts en championnat mais ces derniers ont été marqués en seulement deux rencontres, et ses prestations dans le jeu à côté ont été irrégulières. Sans doute le chaînon manquant pour que la Dea vise plus haut …

Paul Vinay

Rédacteur



Lire aussi