Le baromètre des expatriés

Par Ken Fernandez publié le 13 Sep 2016

baromètre des expatriés

LES TOPS :

Carlo Ancelotti est un immense entraîneur et le Bayern Munich un des tous meilleurs clubs d’Europe. Si un mariage heureux entre les deux institutions n’a rien d’étonnant, Carlo a commencé très fort. Tactiquement, l’ancien coach du Real Madrid n’a pas révolutionné le onze de Pep Guardiola, mais il a ramené comme à son habitude de la stabilité et beaucoup de confiance à un vestiaire qui ne cesse de clamer sa joie de travailler avec le natif de Reggiolo. Et ça se ressent sur le terrain. Une Supercoupe d’Allemagne remportée 2-0 face à Dortmund, la plus grande victoire de l’histoire de la Bundesliga pour match d’ouverture 6-0 contre le Werder et vendredi un succès chez un rival, 2-0 à Schalke… Le Bayern et son entraîneur triple vainqueur de la Champions League pouvaient difficilement rêver meilleur début d’idylle.

Stats : 4 matchs joués, 4 victoires, 15 buts marqués, 0 encaissés

Il a fallu 15M€ à Séville pour arracher Franco Vazquez à Palerme et à la Serie A après deux saisons de haut niveau. En Andalousie, l’élégant milieu de terrain n’a pas mis longtemps à séduire Sampaoli. Titulaire lors des 6 rencontres du FC Séville cette saison, le joueur de 26 ans a déjà réussi à se faire une place de choix dans le cœur du jeu sévillan. Avec deux buts (dont un magnifique contre le Real) et une passe décisive, l’international italien aux 2 sélections n’a pas raté ses débuts. Assez pour que le gaucher séduise Ventura ?

Stats : 6 matchs joués (501 minutes), 2 buts, 1 passe décisive

Taulier. Depuis son arrivée à Monaco, Andrea Raggi voit chaque été arriver plus de concurrents. Et chaque début de saison s’imposer à nouveau dans le 11 de Leonardo Jardim. 2016 ne déroge pas à la règle. Et l’ancien de Bologne le rend très bien à son coach. Cette saison, le défenseur italien a déjà disputé 6 rencontres comme titulaire entre les matchs de qualifications en Champions League et la L1. Et à l’image du début de saison des hommes du rocher, Raggi est en forme dans la jeune défense monégasque. Dans l’axe ou sur les côtés, à 32 ans, le toujours volontaire défenseur va encore rendre pas mal de service à l’ASM.

Stats : 6 matchs joués (540 minutes)

LES FLOPS :

Il aura fallu un tweet, celui du score après la défaite 4-2 de West Ham contre le Watford de Mazzarri pour qu’Angelo Ogbonna enflamme la toile. Remplaçant lors de ce match, le défenseur de 28 ans, déjà dans une situation compliquée, n’a pas amélioré son image. Malgré une première saison globalement réussie, le défenseur, revenu plus tard en raison de l’Euro n’a été titularisé que 3 fois en 7 matchs. Deux performances loin d’être inoubliables lors de l’élimination contre l’Astra Giurgiu en barrage de l’Europa League et une défaite 3-1 contre Manchester City… Fragile à l’image de son équipe, le nouveau coéquipier de Zaza va rapidement devoir se remobiliser s’il ne veut pas vivre une saison difficile. Et couper Internet ?

Stats : 3 matchs joués (270 minutes)

Et si on s’approchait doucement de la fin du très haut niveau pour Thiago Motta. Après un Euro moyen et une saison mitigée la question mérite d’être posée. À 34 ans, le milieu de terrain a redémarré sur des bases lentes. Trop lentes pour réussir à animer le cœur d’un jeu parisien, encore en construction. Si l’expérience et le talent de Motta ne sont plus à prouver, le joueur aux 30 sélections semble avoir du mal à peser malgré un temps de jeu estival important. Les retours en forme de Verratti, Matuidi, Krychowiak ou encore Rabiot pourraient être fatals à Motta. À noter tout de même son positionnement intéressant en défense centrale lors de la 2e mi-temps contre Saint-Etienne. Voilà une piste intéressante pour permettre à Thiago de prolonger le plaisir quelques années…

Stats : 5 matchs joués (435 minutes)

Qu’on soit honnête, il est encore bien trop tôt pour tomber sur Claudio Ranieiri. Le titre de champion obtenu avec Leicester la saison dernière relève du miracle et le coach italien lui-même n’a cessé de prévenir que cette deuxième saison serait compliquée. Et il ne s’est pas trompé. Après 4 journées, son club pointe à la 16e place après deux défaites contre Hull City et une déculottée ce week-end à Liverpool 4-1. Si l’on ajoute la défaite lors du Community Shield contre Manchester United 2-1, voici déjà le champion d’Angleterre en difficulté. Malgré les prolongations de Mahrez et Vardy, difficile de retrouver le sens tactique et l’intensité du cru 2015-2016. L’arrivée de la Champions League, malgré un tirage intéressant, ne devrait pas donner beaucoup de répit au Romain.

Stats : 5 matchs joués, 1 victoire, 1 nul, 3 défaites, 5 buts marqués, 9 encaissés

Bonus :  Oui Balotelli est encore un joueur de foot. Et à la rédaction, ça nous fait infiniment plaisir.

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi