Le baromètre des expatriés à la mi-saison

Par Bruno Ianigro publié le 22 Déc 2019

Avant les fêtes de fin d’année, petit retour sur les joueurs italiens qui ont marqué ce début de saison à l’étranger, avec des fortunes diverses.

Les tops

S’il y en a un pour qui l’Angleterre sourit cette année, c’est bien Jorginho. Le milieu de terrain de la Nazionale se mue en véritable pièce maitresse dans le dispositif de Lampard à Chelsea. Sa première partie de saison est de bonne facture. Son temps de jeu est énorme et cela démontre la condition physique optimale du joueur. Critiqué malgré cela pour ses prestations en Nazionale, il est très souvent sollicité par Mancini. Il ne faudrait pas que l’Oriundo soit en surchauffe au moment d’aborder l’Euro 2020, pour lequel il semble, pour le moment, être du voyage.

Statistiques TTC : 23 matchs (dont 22 titularisations), 4 buts inscrits, 2 passes décisives

L’effet Lampard est bien présent pour les expatriés de Chelsea ! Emerson Palmieri, méconnaissable la saison passée à pareille période, est désormais un maillon fort des Blues. Gêné par un claquage début octobre, qui l’a contraint à louper quelques rencontres, il a retrouvé sa place et la confiance de Lampard. Il ne faudrait pas connaitre de relâchement tant sa réussite actuelle semble tenir à un fil. Les tifosi souhaiteront le voir en pleine forme pour les prochaines échéances de la Nazionale.

Statistiques TTC : 13 matchs (dont 11 titularisations), 0 but inscrit, 1 passe décisive

Toujours auteur de prestations remarquées avec le club de Schalke 04, Daniel Caligiuri ne bénéficie pourtant pas d’une côte élevée. Systématiquement titularisé par David Wagner, l’ailier italien continue d’apporter sa polyvalence. Son activité fait de lui un élément primordial du dispositif du club de la Rhur. Cependant, avec un contrat se finissant en fin de saison, le natif de Villingen-Schwenningen se verrait bien goûter une première expérience en Serie A. Avec des prestations abouties, il ne manquera pas de susciter l’intérêt de nombreuses formations italiennes comme ce fut le cas en fin de saison dernière. Petit bémol, son appel du pied à Mancini est resté vain. À 31 ans, les chances s’amenuisent.

Statistiques TTC : 17 matchs en Bundesliga (dont 15 titularisations), 2 buts inscrits, 3 passes décisives 

Les flops

Désormais pensionnaire de Premier League Anglaise, le jeune Moise Kean peine à trouver la lumière dans un championnat pourtant taillé pour ses caractéristiques. Avant d’aborder le boxing day, qu’il vivra aux cotés de Carlo Ancelotti, l’ex-Turinois ne parvient pas à s’imposer du cotés de Merseyside. Depuis début octobre, il ne totalise que 90 minutes de temps de jeu en championnat ! Les 28M dépensés en été par Everton sont encore bien loin d’être rentabilisés et une place dans le groupe de Mancini pour l’Euro 2020 semble désormais utopique.

Statistiques TTC : 16 matchs (dont 4 titularisations), 0 but inscrit, 1 passe décisive

Comme son compagnon chez les Azzurrini, Patrick Cutrone a décidé de poursuivre son développement de l’autre coté de la Manche. Et comme son compatriote, le résultat est bien triste. Si son temps de jeu global est convenable, il le doit tout particulièrement à ses titularisations en Europa League et en EFL Cup. Malheureusement pour lui, il n’a foulé la pelouse que 12 minutes lors des 8 dernières journées de Premier League. Le schéma de jeu de Wolverhampton et l’explosion de Raul Jimenez sont des freins considérables pour l’ex-rossonero.

Statistiques TTC : 23 matchs (dont 9 titularisations), 3 buts inscrits, 4 passes décisives

Même idées, même déceptions pour Raoul Bellanova. Son envie de s’épanouir, hors de la botte, ne se passe pas comme prévu. La situation est d’autant plus compliquée pour le jeune italien. Son passage aux Girondins de Bordeaux est pour le moment un fiasco. Avec seulement une rencontre disputée depuis le début de saison, lors de la 1e journée, le latéral droit ne connait plus que le banc bordelais désormais. Il va devoir travailler plus pour convaincre Paulo Sousa.

Statistiques TTC : 1 match (63 minutes jouées), 0 but inscrit, 0 passe décisive

Bonus : compilation du génie de Verratti, lorsqu’il décide de l’exprimer !

Bruno Ianigro



Lire aussi