Le Baromètre des Expatriés

Par Ken Fernandez publié le 28 Mar 2017

LES TOPS :

Il est toujours là ! Et c’est bien le seul. Si pour Matteo Darmian, l’arrivée de Jose Mourinho est synonyme de bas et de hauts, l’arrière latéral polyvalent a réussi à gratter assez de temps de jeu pour s’assurer une place en sélection. A 27 ans, l’ancien du Torino n’a disputé que 11 rencontres de Premier League cette saison. Pas mauvais, mais pas très bon à Manchester United, celui qui compte 27 sélections avec la Nazionale souffre de la concurrence d’Antonio Valencia et n’a pas été épargné par les blessures. Comme ce fut le cas au mercato hivernal, son nom est annoncé dans de nombreux clubs de Serie A cet été. Un transfert bienvenu pour conserver une place dans les 23 à un an de la Coupe du Monde.
Stats : 18 matchs joués (1 393 minutes), 1 passe décisive

Simone Zaza a traversé une période « post-Euro » compliquée. Après sa course d’élan, tristement rentrée dans la légende des compétitions internationales, Simone a mis les voiles vers l’Angleterre et West Ham, plein d’ambition. La réalité fut toute autre : 11 matchs et aucun but. En perdition à Londres, l’ancien attaquant de Sassuolo a du rediriger sa carrière vers l’Espagne et Valence. Un choix risqué qui semble pourtant porter ses fruits. En autant de match qu’en Premier League, celui qui appartient encore à la Juventus a marqué deux fois. Chez les Ché, Zaza revit et peu rêver à nouveau de porter le maillot azzurri, malgré la forte concurrence offensive. Chiara Biasi like it.
Stats : 22 matchs joués (1 260 min), 2 buts

Rupture d’un commun accord ? Contrairement à certains de ses ex-coéquipiers en sélection, à 34 ans, Thiago Motta sait qu’il a certainement disputé sa dernière grande compétition avec la Nazionale. Place aux jeunes désormais et au duo De-Rossi-Verratti, son protégé au Paris St-Germain. Sélectionné 30 fois depuis 2011, l’ancien maître à jouer de l’Inter Milan quitte les Azzurri comme il est arrivé, sur la pointe des pieds. Thiago Motta ne laissera pas, c’est certain, les mêmes souvenirs en Nazionale qu’en club. Cette année encore, et malgré les blessures le 8 est souvent titulaire chez le champion de France. Son expérience, sa technique et sa gestion du rythme le rendent incontournable aux yeux d’Unai Emery. Absent lors de la déculotté barcelonaise et en fin de contrat en juin, le milieu récupérateur pourrait prolonger son bail d’une saison dans la capitale. Tant mieux pour le football !
Stats : 34 matchs joués (2 510 mn), 1 but, 2 passes décisives

LES FLOPS :

Lui aussi a disparu et il sait pourquoi. En dépit du bon sens parfois, Graziano Pellé fait les choses comme bon lui semble, quitte à surprendre. Après une saison réussie à Southampton, l’attaquant réalise un Euro de très bonne facture et choisit de rejoindre… La Chine, son contrat en or massif et son statut de star. A 31 ans, l’avant centre garde pourtant la confiance de Ventura qui le rappelle en sélection jusqu’au mois d’octobre et son exclusion du groupe pour un geste d’humeur. Une fin de non recevoir pour le natif de Lecce qui dit adieu à la Nazionale après 20 sélections et 9 buts. Au pays du soleil levant, Grazziano s’amuse et étrenne son statut de superstar. Cette saison, il a déjà marqué deux buts en deux matchs pour le Shandong Luneng. Tout va bien donc pour Pellé, d’autant qu’au Sud de l’Angleterre, un certain Manolo Gabbiadini prend la relève.
Stats : 2 matchs joués (180 minutes), 2 buts

Angelo Ogbonna aussi est sorti des radars de Ventura. La faute à une grave blessure au genou début février qui a mis brusquement fin à sa saison de Premier League. Un coup dur pour le défenseur central aux 13 sélections qui était revenu à un excellent niveau avec le club londonien. Après un début de saison compliqué, à l’image de celle des hommes de Bilic, l’ancien joueur du Torino et de la Juventus a joué les premiers rôles dans le retour en force de son équipe. Toujours titulaire, Ogbonna a qui plus est joué blessé ses 19 matchs de Premier League cette saison. A 28 ans et malgré la concurrence à son poste, celui qui avait convaincu Conte de l’emmener avec lui à l’Euro aura encore son mot à dire en Nazionale.
Stats : 25 matchs joués (2 205 mn)

Sur le départ au PSG lors de l’Euro, Salvatore Sirigu pouvait difficilement imaginer pire fin d’année 2016. Écarté d’une sélection nationale – où il était encore deuxième gardien au mois de juin – aux dépens des jeunes Gianluigi Donnarumma et Alex Meret, l’actuel portier d’Osasuna a peut être dit ciao à la Nazionale. A 30 ans et après un échec à Séville (3 matchs joués seulement), Sirigu a retrouvé un poste de titulaire à Pampelune. Mais pas le sourire pour autant, puisque il a déjà encaissé 24 buts en 8 matchs chez la lanterne rouge de la Liga. Toujours sous contrat au PSG, il va devoir se relancer cet été. Pourquoi pas en Italie ? Son nom se murmure en tout cas dans plusieurs clubs. Plus que jamais conscient de la vitesse à laquelle va le football, l’ancien gardien de Palerme n’a peut être pas définitivement tourné la page azzurri.
Stats : 11 matchs joués (989 mn), 28 but encaissés

Bonus : le meilleur de nos expatriés cette saison n’est pas joueur de champ. Avec sa passion et son travail tactique, Antonio Conte réussit des miracles en Premier League. La preuve en image…

 

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi