Lazio-Celtic : L’avant match d’une rencontre qui sent le soufre !

Par Michaël Magi publié le 07 Nov 2019

4ème journée de la phase de groupes d’Europa League et début de la phase retour. Pour la Lazio, troisième du groupe E, la rencontre de ce soir qui l’opposera au Celtic, est déjà décisive. Une victoire permettrait aux biancelesti (battus à l’aller 2 à 1) de rattraper une partie de son retard sur les écossais et de ne pas se laisser distancer par Cluj qui reçoit Rennes…

Le Contexte

La Lazio veut-elle d’une aventure européenne ?

Revigorée en championnat, avec deux victoires consécutives contre deux postulants à l’Europe, la Lazio semble avoir trouvé le bon rythme. A elle de concrétiser ses bonnes dispositions après avoir semblé rechigner à s’impliquer complètement dans l’aventure européenne. Dans le cadre d’un match retour contre le Celtic, qui sent le soufre, après les échanges d’amabilités et les banderoles provocatrices anti-laziali déployées au Celtic Park par les supporters des Hoops, la Lazio devra faire sans trois joueurs : Caicedo, Marusic…et Correa qui a quitté l’entrainement en début de semaine, suite à une douleur au mollet. Autre absence de marque : celle de la Curva Nord, suspendue par l’UEFA, pour une somme d’incidents à caractère raciste, survenus pendant le match contre Rennes.

Le Celtic sait-il voyager ?

Compliqués à jouer dans leur antre, les écossais sont bien moins solides lorsqu’ils se déplacent. Cette remarque pourrait bien être un préjugé, cette saison. Les Hoops sont solides premiers du groupe. Et s’ils ont remporté leur deux matchs à domicile, ils ont aussi su trouver les ressources pour aller chercher un nul en terre bretonne. Comme ils en ont trouvé ce samedi en renversant Hibernian en Coupe d’Ecosse (5-2), après avoir été menés de deux buts. Quoiqu’il en soit, le Celtic se déplacera à Rome au complet, sans blessé ni suspendu, fort, qui plus est, du soutien de 9000 fans qui feront le déplacement et garniront le secteur ospiti de l’Olimpico. Ce qui fait aussi, de ce match, plus particulièrement après le match aller, un match classé « à risque » par l’UEFA.

La stat ?

Depuis qu’il est pensionnaire de la Lazio, Ciro Immobile a inscrit 100 buts en 116 matchs (soit 0,86 but par match) en championnat. Dans le top 5 des championnats d’Europe, seuls trois attaquants ont fait mieux sur la même période : Kane, Aguero, Messi. Excusez du peu. En coupe d’Europe, le ratio d’Immobile est cependant moindre, quoiqu’honorable. En 16 matchs d’Europa League, l’attaquant a en effet inscrit 10 buts (soit 0,62 but par match). Absent contre Cluj, auteur du but décisif contre Rennes, mais muet à Glasgow, la Lazio aura besoin de l’efficacité du campanais pour ne pas perdre contact avec la tête du groupe.

La déclaration

Neil Lennon, redevenu coach du Celtic cette saison, ne s’est pas trompé d’approche médiatique et ne s’est logiquement pas privé de mettre toute la pression sur la Lazio, sachant que le Celtic n’a jamais, au cours de son histoire, battu une équipe italienne, en Coupe d’Europe, en terre italienne : « Nous sommes dans une excellente position et il y a une première fois pour tout. La pression est sur la Lazio car s’ils perdent ce match, ils auront sept points de retard sur nous. Ils ont de bons attaquants, cependant. Caicedo était très bon contre nous, Correa aussi. J’imagine que Luis Alberto pourrait jouer. Si tel est le cas, ils auront plus de dynamisme dans leur attaque. Les Italiens ont tendance à faire plus de rotations que nous. Mais nous devons être préparés à cela et nous avons nos propres joueurs qui peuvent changer le jeu en un clin d’œil. »

Les formations probables

LAZIO (3-5-2) : Strakosha; Luiz Felipe, Vavro, Acerbi; Lazzari, Milinkovic, Parolo, Berisha, Lulic; Luis Alberto, Immobile.
Suspendus : –
Indisponibles : Caicedo, Marusic, Correa

CELTIC (4-2-3-1) : Forster; Frimpong, Jullien, Ajer, Taylor; Brown, McGregor; Forrest, Rogic, Elyounoussi; Edouard.
Suspendus : –
Indisponibles : –

Arbitre : Stieler (GER)

Le dernier match

Aucun précédent à l’Olimpico entre les deux équipes !

 

 

Michaël Magi



Lire aussi