L’attaque de l’AS Roma, un chantier qui ne finit plus

Par Julien Braidotti publié le 14 Juil 2015

as-roma

Cela, les dirigeants Romanisti semblent en être bien conscient et ils le prouvent en recrutant Iago Falque dès ce début de mercato. L’ailier espagnol, fort d’une excellente saison au Genoa avec 13 pions et 5 passes décisives (un bilan comptable bien meilleur que chaque attaquant romain) aura des arguments à faire valoir. Avec cette arrivée ainsi que le renouvellement du prêt d’Ibarbo, la Roma compte aujourd’hui 5 ailiers (sans compter Florenzi) pouvant briguer une place de titulaire, de quoi supposer un ou plusieurs départs à ce poste en cas d’offre satisfaisante. On pense notamment à Gervinho qui a bien failli partir à l’Al-Jazira il y a quelques jours, preuve que l’attaquant ivoirien n’est plus intouchable et que son avenir est peut-être loin de Rome. Toujours du côté des ailiers, le jeune argentin Iturbe devrait continuer l’aventure en Giallorosso et aura une nouvelle fois l’occasion de prouver aux tifosi qu’il est à la hauteur de l’investissement (faute d’avoir pu le faire cette année). Ljajic quant à lui n’a reçu aucune offre et même si certains clubs se sont renseignés à son sujet, personne ne connait la position du club concernant un éventuel départ du serbe.

Pour l’heure, ce n’est plus du côté des ailiers que les dirigeants romanisti se concentrent mais plutôt, sur leur prochain attaquant de pointe. Ce qui nous amène tout droit à la question que Destro a dû se poser des centaines de fois en s’endormant, pourquoi pas lui ? Nombre d’observateurs se la sont posées et se la posent encore aujourd’hui mais malgré des statistiques impressionnantes, le coach français reste froid et impassible à son sujet, il ne lui fait pas confiance pour endosser le rôle de titulaire à la pointe de son attaque. Doumbia, arrivé en février, a pu avoir un aperçu du chemin de croix de l’italien. Il n’a eu droit qu’à 500 minutes de jeu et, n’ayant pas donné satisfaction pendant ce temps accordé, est annoncé sur le départ. On l’a donc compris, ce que Rudi Garcia veut, c’est un attaquant de classe mondiale, celui qui va inscrire 20 buts par saison et il semble l’avoir trouvé en la personne du bosnien Edin Dzeko. Reste à se mettre d’accord sur le montant du transfert mais les négociations semblent bien avancées. Cela nous amène à une autre question : si la Roma cherche un « top player » en pointe, que va devenir l’indétrônable Totti ? Le coach français va t’il concocter un nouveau schéma tactique pour que son capitano puisse jouer en 9 ½ ou même en trequartista ? Va t’il l’utiliser comme simple « joker de luxe » ? Pour sûr ce serait couillu, mais nécessaire ? Peut-être…

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Lire aussi