L’Atleti Azzurri d’Italia, un stade au coeur d’une stratégie marketing pour l’Atalanta

Par Nicolas Segura publié le 07 Fév 2019

Le 30 janvier dernier, la Juventus tombe à Bergame ; le tableau de chasse de Gasperini s’agrandit. Les grands clubs italiens peinent à obtenir un résultat sur la pelouse de l’Atalanta : seuls le Napoli, Cagliari et la Sampdoria ont pour l’instant réussi à gagner. En revanche, aucune équipe n’a pu gagner par plus d’un but d’écart. Le stade Atleti Azzurri d’Italia est donc un milieu hostile, qui va bientôt être rénové.

À Bergame “mangia polenta, beve vino e respira Atalanta”

Le stade est un élément important de la stratégie marketing du club. Lorsqu’un enfant naît à Bergame, un maillot de l’Atalanta est offert au nouveau-né. C’est une sorte de baptême qui s’inscrit dans la stratégie marketing du club. C’est le président Antonio Percassi qui, à son arrivée au club en 2010, a mis en place cette opération. Ainsi, la passion du club s’implante dès le plus jeune âge chez les bergamasques. Ils « forment » d’une certaine manière les supporters (ou les joueurs) de demain. C’est peut-être une des clefs du succès récent du club. Lors du déplacement à Dortmund en Europa League il y a deux ans, les supporters s’étaient mobilisés en masse pour aller encourager leur équipe de coeur. Le président du club veut donc développer sportivement le club en invitant les habitants de Bergame à supporter l’Atalanta plutôt que les deux clubs voisins de Milan. Ce projet, à la fois marketing et sportif, va connaître une nouvelle évolution cette été avec l’agrandissement du stade. Il souhaite ainsi faire grandir la Dea afin d’inverser le rapport de force avec les grandes équipes.

Un projet de construction attendu

Autrefois appelé Stadio Mario Brumana ou encore Stadio Communale, il est désormais propriété du club depuis l’été 2017. Mais c’est depuis 1928 qu’il est le terrain de jeu de l’Atalanta. Trois rénovations ont eu lieu depuis son inauguration. En 1949, la Curva Sud fut créée, puis, de nouveaux travaux ont été effectués en 1984 avec l’agrandissement des tribunes. La dernière modernisation date de 2015, le stade devait en effet correspondre aux nouvelles exigences de l’UEFA.
Une nouvelle restauration va avoir lieu à partir du printemps prochain. Luca Percassi, directeur exécutif du club, a annoncé le début des travaux en mai avec la rénovation de la Curva Nord dans un premier temps. La Dea devra donc disputer ses deux derniers matchs hors de son stade (peut-être à Parme), ce qui pourrait compliquer sa fin de saison. Selon Antonio Percassi, cette première rénovation finira en septembre prochain. Ainsi, la Curva Nord deviendra encore plus imposante avec une capacité prévue d’environ 8 500 places. En 2021, la rénovation du stade devrait prendre fin, dès lors il pourra accueillir 24 000 spectateurs.

De solides résultats à domicile

Ces dernières années, venir gagner à l’Atleti Azuri d’Italia est un vrai challenge. La pression subie par les visiteurs est intense. La Roma, qui menait de trois buts, n’a pu obtenir que le point du match nul lors de son dernier déplacement à Bergame. Mais le plus surprenant est le résultat obtenu en Coppa : la Dea a battu la Juventus 3-0 à domicile lors d’un match où les locaux ont outrageusement dominé les débats. Le Napoli est la seule équipe du « top 6 » à les avoir battu, à domicile de surcroît. Mais le club napolitain a eu besoin d’un but en fin de match pour s’imposer. Si l’Atalanta est solide à domicile, les résultats à l’extérieur sont irréguliers. Des défaites à Empoli, à Ferrare et contre le Genoa viennent entacher les bons résultats obtenus à Bergame.

Nicolas Segura



Lire aussi