L’AS Roma doit reconstruire sa défense

Par Jérome Perrin publié le 08 Août 2016
Crédits

AS Roma14 mai dernier, ultime journée de Serie A face au Milan AC, la défense de l’AS Roma était la suivante : Digne-Rudiger-Manolas-Florenzi. Le premier nommé est retourné au PSG avant de rallier Barcelone. L’Allemand, lui aussi en prêt la saison passée, s’est gravement blessé au genou juste avant le début du dernier Euro alors qu’il venait de signer définitivement avec les Giallorossi.

La défense, un vrai chantier

Digne parti, Mario Rui était arrivé pour le remplacer sur le côté gauche mais il sera également indisponible pour une longue durée à la suite d’une grosse blessure genou gauche. Toujours au rayon des arrivées, la Roma a enregistré la signature de Juan Jesus en provenance de l’Inter (prêt) et plus récemment de l’Argentin Frederico Julian Fazio, âgé de 29 ans. Ce dernier vient lui aussi en prêt, de Tottenham, pour apporter toute l’expérience acquise à Séville depuis 2007 dans une défense qui en a bien besoin.

Ce défenseur central, très fort dans le jeu aérien selon Spalletti, a gagné la Coupe du Monde des U20 en 2007 puis la médaille d’or au JO de Pekin. L’entraineur italien, conscient des limites de son effectif, il souhaite encore enrôler un défenseur supplémentaire en vue de faire face aux échéances à venir (le prêt de Vermaelen en provenance de Barcelone étant acté), la prochaine étant le barrage de Champions League face au FC Porto. Les derniers matchs amicaux ont été encourageants (victoires face à Liverpool et à l’Impact Montréal) mais il faudra se montrer très solides pour passer l’obstacle portugais.

Une stabilité à trouver

Si accéder à la C1 est le premier objectif de la saison, il s’agira de ne pas faire de la figuration dans cette compétition en cas de qualification. Les deux dernières participations des Romains ont plus été remarquées par les raclées subies à domicile face au Bayern en 2014 (7-1) et au Camp Nou face à Barcelone l’an passé (6-1) que par des parcours enivrants ! La solidité et la stabilité défensive étaient clairement en cause. Cette dernière fait défaut aux Giallorossi depuis trois ans. Lors de la saison 2013/2014, début du renouveau sous l’ère Garcia, la charnière centrale était composée de Benatia et Castan. L’année suivante, l’axe défensif était formé de Manolas et Yenga Mbiwa (ou Astori). Enfin, la saison dernière, la paire de défenseurs centraux était Manolas-Rudiger. Cette saison, la Roma est encore contrainte de repenser sa défense à cause de l’indisponibilité du défenseur d’outre-Rhin.

Ce manque de stabilité se ressent aussi en championnat. L’équipe avait concédé 25 buts en 2013/2014, puis 31 buts en 2014/2015 et enfin 41 buts la saison dernière. Durant cette période, la Juve et sa BBC ont respectivement concédé 23 buts, 24 et 20 buts. Si la Roma a fini huit fois à la seconde place depuis son dernier scudetto en 2001, ce n’est pas un hasard. Chacun leur tour, les trois grands clubs du nord ont triomphé, a chaque fois avec des défenses performantes. Lors des deux derniers matchs amicaux, la défense était constituée de Emerson-Juan Jesus-Manolas-Florenzi. Qualitativement, ne sera pas suffisant pour concurrencer la Juve et les grosses cylindrées européennes. L’intégration de Fazio, de Vermaelen et les quelques semaines de mercato restantes devront donc être mises a profit pour sécuriser et compléter l’ensemble défensif.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Alex Sandro en larmes pour ses adieux à la Juventus

Huit joueurs annoncés sur le départ à la Roma

Stefano Pioli donne un indice sur l’après Milan AC

Naples tout proche de boucler Antonio Conte

Le Milan AC prêt à accueillir Paulo Fonseca

Avatar

Jérome Perrin

Rédacteur



Derniers articles