L’abondance de latéraux à l’Inter

Par Fabio Pendolino publié le 24 Nov 2015
Crédits

SantonSi Montoya et Telles sont arrivés cet été, aucun des autres joueurs cités précédemment n’a été déclaré intransférable au cours du dernier mercato estival. Si Santon (Watford) et Nagatomo (Galatasaray et la Sampdoria) ont vraisemblablement reçu des offres, aucun d’eux n’a quitté la Beneamata, affichant l’envie de se battre pour gagner une place de titulaire. Cependant, alors que nous en sommes à deux mois et demi de compétition, il n’y a pas un joueur qui semble avoir vraiment pris le dessus sur un autre dans l’esprit de Mancio. Si nous observons les statistiques, Santon a joué le plus en étant titularisé à neuf reprises mais il a démarré sur le banc les deux dernières rencontres, remplacé par D’Ambrosio qui aurait réalisé de bonnes performances à l’entrainement selon l’entraineur Interiste. Nagatomo est dans le même cas : il a été titularisé trois fois dont les deux derniers matchs contre le Torino et la Roma, après un regain de forme. Telles a lui été titularisé cinq fois et a souvent été en concurrence avec Juan Jesus, titularisé six fois mais entre le flanc gauche et la défense centrale. Enfin, ni Montoya, ni Dodô n’ont joué officiellement cette saison. S’il s’agit surtout d’un problème tactique pour Montoya, qui n’arrive pas à trouver grâce aux yeux de Mancini (malgré son professionnalisme comme le souligne l’entraineur en conférence de presse), Dodô, quant à lui, foule seulement à nouveau les terrains depuis l’entraînement de ce quinze novembre après sa blessure au genou de mars 2015.

Si l’Inter joue ainsi avec tant de latéraux différents, ce n’est pas seulement pour avoir une compétition saine entre joueurs mais surtout pour utiliser la diversité de profils offerts par l’effectif. En effet, cinq schémas différents ont été utilisés cette saison ; on y trouve le 4-3-1-2 (Atalanta, 23 aout), le 4-3-3 (Hellas, 23 septembre), le 3-5-2 (Fiorentina, 27 septembre), le 4-2-3-1 (Juventus, 18 octobre) et le 4-4-2 (Palermo, 24 octobre). Le fait est que dans chaque schéma le rôle du latéral est différent et nécessite un profil plus offensif ou plus défensif. On peut prendre l’exemple des caractéristiques de Jesus et de Telles : le premier est un vrai défenseur, son travail est surtout constitué de courses et de duels à gagner, tandis que Telles est très offensif, il centre environ 2.7 fois par match (0.3 pour Juan) et est le deuxième joueur à créer le plus de passes clef en match, derrière Ljajic (2.2 contre 0.7 pour Juan). Cependant, si avoir de la polyvalence dans l’effectif est un plus, l’Inter serait dans le rouge de quarante millions et ne peut se permettre d’avoir tant de joueurs pour deux postes. La presse parle d’un retour à Barcelona pour Montoya, d’un prêt pour Dodô et de certains doutes sur la prolongation de Nagatomo, dont le contrat finit en juin prochain.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Fabio Pendolino

Rédacteur



Derniers articles