La Fiorentina dans l’impasse pour Simeone

Par Leonardo Baldocci publié le 22 Août 2019

Vous l’aurez compris, on fait le ménage à la Fiorentina en ce moment. C’est Simeone qui est visé cette fois, l’un des auteurs du fiasco de la saison 2018/19. Considéré comme le maillon faible de l’équipe, le Cholito n’aura pas tenu ses promesses à l’égard des supporters. Le club pourrait alors se séparer de l’Argentin, d’autant plus que celui-ci ne semble pas figurer parmi les favoris du coach. Cependant différents facteurs pourraient pousser le club à accorder une deuxième chance à son attaquant.

Une saison tourmentée

Une chose est sure : la saison 2018/19 ne restera pas gravée dans l’esprit de Simeone : 8 réalisations (6 en championnat) pour 40 matchs disputés, toutes compétitions confondues. Recruté contre un montant de 15 millions d’euros plus 3 de bonus, il a été nommé titulaire indiscutable de l’équipe. Cependant, l’Argentin a peiné à confirmer ses qualités, notamment lors de sa deuxième saison au club. En pleine crise, de longs moments se sont écoulés entre les quelques buts inscrits, ce qui a forcément éveillé le mécontentement des tifosi. D’ailleurs, l’Argentin n’a pas su garder son sang froid et a joué la provocation avec les supporters toscans. Le 16 décembre dernier par exemple, la Fiorentina recevait à domicile Empoli. Pour fêter son but comme il se doit, Simeone avait posé un doigt sur sa bouche pour faire appel au silence. Ce qui avait abouti à l’effet opposé. Le tout dans une ambiance tendue avec certains de ses coéquipiers, comme le prouve le feeling inexistant avec le protégé du club Federico Chiesa.

L’idée du faux n°9 et l’hypothèse Vlahovic

Dans l’esprit de Vincenzo Montella, une grande place sera confiée à Kevin Prince Boateng. Le Ghanéen évoluera à différents postes, dont celui de faux numéro 9. Ensuite, les ailiers devront se projeter dans les espaces et enfiler leur casquette de buteur. Cependant il existe une autre hypothèse dans les plans de l’entraineur. La progression de Dusan Vlahovic n’est pas passée inaperçue et c’est d’ailleurs le Serbe qui a sauvé les siens en Coupe d’Italie. A l’occasion du premier match de la saison, Vlahovic est venu se placer au milieu de l’attaque à la 74e minute de jeu. Auteur d’un doublé et d’une passe décisive face à Monza à domicile (score final 3-1, ndlr) le Serbe est à ce jour le seul numéro 9 pur et dur présent dans l’effectif. En comptant sur l’arrivée d’un nouvel attaquant, le Cholito devrait se résigner à débuter définitivement sur le banc de toucher.

Un esprit revanchard ?

C’est vite dit, il n’y a pas la queue pour signer Giovanni Simeone. Pour s’en séparer, le club souhaiterait encaisser au moins le montant déboursé il y a deux ans. Improbable, voire utopique. Un échange avec un joueur pourrait convaincre la direction, mais là encore il faudra bien évaluer la marchandise. Bref, le sujet est à prendre avec des pincettes, puisque la saison passée, c’est toute l’équipe qui a échoué. Il serait trop facile de faire de Simeone le bouc émissaire de l’équipe. En 2017/18 on avait vu le Cholito marquer 15 buts en 41 apparitions avec des crises néanmoins récurrentes. Certes, le buteur n’est pas un avant-centre vieille école, mais il pourrait évoluer en tant que soutien, bien qu’il ne dispose pas non plus d’une qualité exceptionnelle balle au pied. L’Argentin sera-t-il capable relever la tête ? Si oui, pourra-t-il le faire sous le maillot de la Fiorentina ?

Leonardo Baldocci



Lire aussi