La dernière bataille de Francesco Totti

Par Jérome Perrin publié le 27 Sep 2016
Crédits

Totti

A 40 ans, Francesco réalise encore quelques miracles. Beaucoup devraient prendre exemple sur lui au moment d’évoquer leurs contrats.Tout a été dit ou presque sur Totti. En revanche, supporters ou non de l’AS Roma, que l’on apprécie ou non le joueur, l’admiration reste de mise quant à son parcours dirigé par l’amour du jeu et de son club de toujours. Lui, que le public français a vraiment découvert avec la Nazionale au cours de l’Euro 2000, fait encore vibrer tous les tifosi romains. La passion et le respect de ces derniers envers il capitano seront éternels. Le joueur, lui, a réalisé son rêve d’enfant en jouant toute sa carrière avec le maillot qu’il aime tant.

Une dernière saison, profitons !

L’ultime bandiera encore en activité en Italie se retirera selon toute vraisemblance en fin de saison. Sans lui, la Roma s’est fait sortir piteusement des playoffs de Champions League. Lui n’a pas pipé mot. Il a observé, avec un regard hagard, son équipe sombrer. Preuve s’il en fallait que le club giallorosso est encore dépendant de son numéro 10. En son absence, ses coéquipiers semblent manquer de spontanéité et ne bénéficient pas de ses lumineuses ouvertures, à l’image de ses deux dernières offrandes pour Dzeko contre la Sampdoria puis face à Crotone. Au dela de ça, Totti a changé le jeu de sa Roma et celle ci en est dépendante ce qui est inquiétant compte tenu des objectifs visés par cette dernière. Il en est à 2 buts cette saison et sur la fin du dernier exercice il avait été remarquable, exemplaire et surtout décisif, scorant à 4 reprises en 7 matchs alors que son équipe luttait pour une place en Champions League. Il appartient aux dirigeants giallorossi de se pencher sur le sujet, mais sans l’évincer de façon peu élégante comme ce fut le cas l’an passé. Totti, pour tout ce qu’il a apporté, mérite autre chose qu’une telle fin, lui qui appartient à un type de footballeur en voie de disparition.

Il est le symbole de la Roma

Le numéro 10 dispute sa 25ème saison au club. C’est mieux que d’autres légendes telles que Paolo Maldini pour le Milan AC (24) ou encore Scholes pour Manchester United (24). Aucun joueur, De Rossi en tête, n’a semblé capable de prendre son relai. Les 40 ans du champion sont célébrés dans l’ensemble de la presse italienne et par d’autres stars tels que Messi ou Bolt. En sera-t-il de même l’an prochain lorsque la Louve soufflera ses 90 bougies ? Comme l’explique Vincent Candela, les personnes identifient la Roma à Totti. Cela en dit long sur son aura, qui dépasse celle du club, club qui doit désormais songer à l’après.

Une relève à accompagner

Il capitano doit à présent préparer sa relève, à commencer, par exemple, par Florenzi, Romain comme lui, et à lui transmettre le flambeau pour que les valeurs de respect, fidélité et amour du maillot soient relayées dans le club. Il les léguera ensuite également aux jeunes générations de la Louve, il en aura le temps et le loisir. A commencer par son propre fils, Cristian, qu’il emmène chaque jour à l’entrainement  à Trigoria. Pour que le patronyme Totti continue de marquer l’histoire de la Louve ?




🔥 Les sujets chauds du jour :

Alex Sandro en larmes pour ses adieux à la Juventus

Huit joueurs annoncés sur le départ à la Roma

Stefano Pioli donne un indice sur l’après Milan AC

Naples tout proche de boucler Antonio Conte

Le Milan AC prêt à accueillir Paulo Fonseca

Avatar

Jérome Perrin

Rédacteur



Derniers articles