Kévin Bonifazi : un été agité

Par Bruno Ianigro publié le 25 Juin 2019
Bonifazi

Si la fin de saison est souvent synonyme de vacances pour bon nombre de joueurs, elle est parfois toute autre pour beaucoup. Kévin Bonifazi va donc vive pour sa part, un été particulièrement remuant après une saison réussie.

Une saison aboutie à la SPAL

La formation de jeunes joueurs du côté du Torino est encore mise en avant en cette année 2018/2019 avec Kévin Bonifazi. Pourtant auteur ou plutôt victime d’une saison précédente sans véritable réussite, il atterrit en Emilia-Romagna pour y porter les couleurs de la SPAL. Malgré un départ timoré avec notamment une blessure qui l’a écarté des terrains durant les premières journées de Serie A, Kévin est parvenu à se faire une place dans le onze de départ. Son premier match de la saison chez les Biancazzurri est couronné de succès avec un but et une victoire contre l’AS Roma.

Grâce à ses prestations, il a su convaincre Leonardo Semplici de le titulariser pour le reste de la saison. Le coach Italien est d’ailleurs un élément important pour le développement du jeune défenseur et ce dernier ne manqua pas de témoigner son attachement en affirmant « Semplici, pour moi, est un père footballistique, je ne peux rien dire de négatif sur lui.« . Une confiance mutuelle qui a permit à Bonifazi de finir cet exercice avec 27 matchs pour 2 réalisations.

L’aventure Euro Espoirs à domicile

A 23 ans, le natif de Rieti fait désormais parler de lui et fait donc logiquement parti des jeunes Italiens surveillés de prêt par Mancini. Pour preuve, il fut convié au stage de la Nazionale à Coverciano en avril. Actuellement avec les Azzurrini à l’Euro Espoirs, il a été titularisé par Di Biagio lors du premier match contre l’Espagne du talentueux Ceballos. Associé à Mancini (véritable leader défensif), il réalise un match de bonne facture. Il impose un défi physique à ses adversaires comme à son habitude et limite l’impact de Mayoral durant toute la rencontre.

Malgré un manque de fraîcheur suite à sa longue saison, il garde toute sa lucidité pour faire profiter ses coéquipiers de ses qualités de relances. Son état d’esprit de guerrier, prêt à tout donner, lui coûtera une sortie en fin de match, pris par de terribles crampes. Pour les deux parties suivantes, Di Biagio décide de le laisser sur le banc et miser sur Bastoni. Même si le jeune transalpin ne revêtira peut-être plus le maillot des Azzurrini, il se pourrait bien que Mancini le convoque pour les futures échéances de la Nazionale. A condition de confirmer l’année prochaine.

Un mercato farfelu

Sa situation est ubuesque. Arrivé à la SPAL en prêt via le Torino à l’été 2018, les Spallini avaient donc jusqu’au 19 juin pour exercer leur option d’achat de 10 M€. Cela a donc été fait tout naturellement étant donné la valeur du joueur. Nouvelle formule mise en place par bon nombre de club désireux de garder une main sur leurs potentiels joyaux, l’option de rachat fut insérée par le Torino pour une somme de 11 M€. Rachat aussitôt effectué. Le club d’Emilia-Romagna en profite donc pour obtenir une légère plus-value d’1 M€. Les Granata pourront quant à eux en espérer un peu plus avec un joueur estimé à 15 M€ par le président Cairo.

Son profil plaît en Italie et son nom est cité du côté du Milan AC, de l’AS Roma, de l’Atalanta ou encore de la Sampdoria. Chaque équipe cherche la bonne formule pour convaincre le Torino de céder son joueur. Bonifazi pourrait donc connaître une troisième équipe en seulement quelques jours. Son avenir pourrait également se tracer dans le Piémont si le Torino décide finalement de garde son ancien de la Primavera. Avec l’achat de Djidji, la permanence de N’Koulou et le très solide Izzo, il faudra patienter pour voir si Mazzarri souhaite évaluer Bonifazi. Il se dit que la SPAL souhaite revoir Kévin enfiler de nouveau le maillot Biancazzurri. Sait-on jamais…

Bruno Ianigro



Lire aussi