Le Duel : Khedira VS De Rossi

Par Louis De Brondeau publié le 22 Jan 2016

Le Duel

L’apport psychologique

Sami Khedira, arrivé cet été dans le Piémont, apporte au milieu de terrain turinois toute l’expérience qu’il a accumulé lors de son passage dans l’un des grands clubs du vieux continent, le Real Madrid. Cette expérience des grands matchs se reflète dans son palmarès pléthorique (Championnat d’Espagne, Ligue des Champions, Championnat d’Allemagne, Coupe du Monde,… ) et sera de la plus grande utilité à la Vieille Dame lors des échéances européennes et nationales à venir. Pour cette confrontation également.

L’apport moral de Daniele de Rossi est d’un tout autre genre. Celui qui est devenu capitaine de la Roma depuis la relégation progressive de Francesco Totti sur le banc, insuffle à l’équipe de la capitale sa détermination et sa mentalité de guerrier. De plus, sa longévité au sein du club et son statut de joueur formé au club, font, de facto, de lui un des cadres du vestiaire de la Louve. Enfin, en dehors du terrain Daniele de Rossi redevient un fervent tifoso de la Roma comme l’a prouvé sa réaction après le but de Dzeko dans le derby ce qui apporte un élément de motivation supplémentaire à l’équipe.

Vainqueur : Match Nul

L’impact offensif

Sami Khedira est un millieu polyvalent et se projette très souvent vers l’avant, notamment grâce à la couverture défensive que lui offre Claudio Marchsio. Le milieu allemand est donc un des éléments clés de la construction du jeu turinois notamment dans la transition attaque-défense grâce à son endurance. Son impact en attaque se traduit déjà par 2 passes décisives et 3 buts dans le bilan offensif de la Juventus.

Le milieu de terrain romain est un pur numéro 6, aligné devant la défense dans le 4-3-3 de Garcia et dans le 4-3-2-1 de Spaletti. Celui qui porte le numéro 16 dans le dos se projette moins et laisse l’organisation du jeu à Miralem Pjanic et Radja Nainggolan. Cela se ressent au niveau de ses statistiques avec seulement 1 assist et peu d’occasions crées pour ses coéquipiers (seulement 0.40 par match). On peut cependant souligner son importance sur les corners offensifs avec 3 buts inscrits cette saison dont deux décisifs face au Bayer Leverkusen. Cependant ses 3 petits buts ne pèsent pas assez lourd pour rattraper son concurrent du jour.

Vainqueur : Sami Khedira

La solidité défensive

Arrivé libre cet été, Sami Khedira, était destiné à combler le vide laissé par Arturo Vidal parti au Bayern Munich. Pourtant, si la défense de la Juventus affiche un très bon rendement (2éme meilleur défense derrière l’Inter avec 15 buts encaissés) les statistiques individuelles du milieu allemand de 28 ans ne montrent rien d’exceptionnel (36% de duels gagnés, une moyenne de 1 interception par match et 0,50 tacle réussi par match). Mais le natif de Stuttgart se distingue par sa capacité à avaler les kilomètres et la propreté de ses actions (2 cartons jaunes seulement cette saison). En bref, Sami Khedira apporte un profil différent à l’effectif de la Juventus et a permis de réellement stabiliser le milieu de terrain des bianconeri.

Daniele de Rossi vit exactement la situation inverse de son adversaire du jour. Au sein d’une défense romaine poreuse (7éme défense de Série A avec 23 buts encaissés), Capitain Futuro se distingue par de bonnes statistiques individuelles (Plus de 50% de duels gagnés et 2,6 interceptions par match en moyenne). De plus la polyvalence du capitaine de la Louve, qui peut aussi jouer défenseur central est intéressante. En effet sa performance à ce poste contre la Juventus lors de la 2éme journée avait été très aboutie et la possibilité de le voir aligné ce dimanche aux côtes de Rudiger et Manolas dans une défense à trois n’est pas à exclure.

Vainqueur : Daniele de Rossi

La rédac’ tranche

On ne vous le cache pas ce duel était extrêmement serré et il a été compliqué de trancher entre ces deux joueurs de très haut niveau. Cependant, Sami Khedira semble monter en puissance au fil des matchs alors que Daniele de Rossi vit, tout comme son équipe, un passage plus difficile. La victoire revient donc au joueur allemand, mais seul le terrain pourra trancher entre les deux joueurs, le rendez-vous est donc pris ce dimanche à la fin du match pour le verdict final.

Louis De Brondeau

Rédacteur



Lire aussi

Auguri Diego !

Cher Diego, Joyeux 60e anniversaire ! 1984. Qu’il semble loin le temps où, banni d’Espagne, […]