Juventus : L’homme fort se nomme Dybala

Par Paul Vinay publié le 28 Juin 2020

Vendredi soir, la Juventus est venue à bout de Lecce (4-0), mais cette victoire a été plus difficile qu’elle n’y parait. Accroché à la mi-temps, le leader de Serie A a du compter sur une nouvelle inspiration de Paulo Dybala pour casser le verrou adverse. Annoncé sur le départ l’été dernier, l’Argentin est finalement resté et au moment d’attaquer le sprint final ce dernier semble être l’atout numéro un du champion d’Italie.

Moins efficace que CR7, mais plus actif

Aujourd’hui, le meilleur buteur de la Juventus se nomme Cristiano Ronaldo. La star portugaise affole les compteurs avec 27 buts inscrits (tcc), mais le patron des Bianconeri sur le plan offensif n’est pas forcement ce dernier ! Auteur de 15 buts (tcc), la Joya est sans aucun doute le « Monsieur plus » de la Vieille Dame, de par l’importance de ses buts et de son activité dans le jeu turinois. Déjà homme décisif de l’équipe lors de la saison 2017/2018 avec un but, gravé dans les mémoires, face à la Lazio dans les dernières, Dybala récidive cette saison avec des buts marquants (face à l’Inter, Milan AC, Sampdoria etc.) ! Mais au-delà de son efficacité devant le but, c’est son rôle dans l’équipe qui fait la différence. Le numéro 10 est actuellement installé à la pointe de l’attaque, mais il occupe toutes les zones du terrain durant les rencontres. Que ce soit au milieu de terrain avec ses nombreux décrochages, dans la surface avec sa vitesse d’exécution ou ses appels sur le côté droit, il est un véritable poison pour son défenseur.

Un profil atypique

Pourtant la saison avait mal débutée pour ce dernier. Pas forcément désiré par Maurizio Sarri pour certains, l’Argentin débute la saison sur le banc des remplaçants et doit attendre la quatrième journée de Serie A pour retrouver le plaisir de débuter une rencontre. Même son de corde en Champions League, où il n’aura le droit qu’à dix petites minutes face à l’Atletico Madrid lors de la première journée. Une fois de retour dans la case des titulaires, face à l’Hellas, le joueur de 26 ans s’est tout de suite imposé comme un joueur cadre de l’équipe et a semé le doute dans la tête de son entraîneur. Avec son profil atypique de joueur qui aime venir décrocher, combiner sans cesse, venir provoquer son vis-à-vis (64% de dribbles réussis), Paulo Dybala se démarque des autres joueurs offensifs qui composent la Juventus. Une façon de jouer qui pose d’ailleurs des problèmes à Maurizio Sarri. Comment jouer avec la Joya ?

Quid de la tactique avec le retour d’Higuain ?

Vu la saison du joueur il parait inconcevable de s’en passer au coup d’envoi. Après avoir débuté la saison en 4-3-3 l’entraîneur italien a fait le choix de partir sur un 4-3-1-2. Un schéma qui a eu son succès et surtout qui permettait à ce dernier d’aligner Cristiano Ronaldo, Gonzalo Higuain et Paulo Dybala ensemble, avec le numéro 10 derrière les deux attaquants. Une utilisation parfaite de la Joya, avec une liberté sur le terrain qu’il avait perdu du temps de Massimiliano Allegri … Cependant, le 4-3-3 a fait son retour en janvier dernier, avec notamment Douglas Costa, véritable poison sur l’aile droite. Terminé le rôle de meneur de jeu pour Dybala, retour seul à la pointe de l’attaque, un positionnement qui pose problème, l’ancien joueur de Palerme n’étant pas un véritable attaquant et cela se ressent durant les matchs. L’absence d’un véritable numéro 9 se fait sentir lorsque Dybala décroche pour venir faire le jeu, mais il parvient tout de même à faire la différence dans la zone de vérité grâce à sa vista et son efficacité dans la vitesse d’exécution. Avec le retour d’Higuain un nouveau casse tête débute pour Sarri en ce qui concerne son animation offensive. Star de la Juventus, Cristiano Ronaldo semble indéboulonnable, il se pourrait donc que le sacrifié se nomme une nouvelle fois Paulo Dybala, au grand dam des tifosi turinois …

Paul Vinay

Rédacteur



Lire aussi