Juventus : et si c’était la fin du 3-5-2 ?

Par Matthias Bertoncelli publié le 07 Sep 2016
Crédits

Juventus

Alors que le terrible mercato d’été vient de boucler ses portes, la Juventus conclue une session des transferts que les médias italiens, en grande majorité, notent 9/10. Avec 162M€ dépensés, les bianconeri ont énormément investi par rapport à la saison dernière (109,5M€), bien loin des 47M€ de l’été 2012, et surtout, ont vampirisé leurs adversaires directs. En effet, malgré le départ de Pogba à Manchester pour 105M€ (sans compter les bonus) faisant de lui le joueur le plus cher de l’histoire, la Juve a réussi tout de même à se « renforcer ». Malgré cela, il convient d’analyser les recrues et leurs caractéristiques pour constater qu’un changement de tactique semble s’imposer afin de pouvoir espérer rallier l’ensemble des objectifs fixés… et d’offrir un schéma où les forces prendront le pas sur les faiblesses.

Le 3-5-2 devenu trop juste après le départ de Pogba ?

La question pourrait être également : le 3-5-2 est-il devenu trop juste et obsolète ? En effet, si l’on se penche un peu sur les schémas tactiques des plus grandes équipes européennes, on constate qu’aucune ne joue, et même n’a jamais joué, en 3-5-2. Ainsi, le Bayern, le Barça, le PSG et le Real jouent en 4-3-3. Dortmund et Tottenham en 4-2-3-1. L’Atletico et Leicester en 4-4-2. City en 4-2-1-3. Le 3-5-2, vous le savez déjà, est la marque de fabrique d’un certain Antonio Conte. Certains diront même qu’il a été calqué (et amélioré), sur celui d’un certain Mazzarri. Une rudesse et une assise défensive qui permettaient à la Juve de n’encaisser que très peu de buts et de pouvoir accepter, au besoin, le monopole adverse du ballon.

Max Allegri s’en est contenté, non sans une belle réussite encore. Mais force est de constater que suite au départ de Pogba, dernier rescapé du milieu dantesque Pirlo-Vidal-La Pioche, le 3-5-2 semble avoir perdu de son automatisme et de sa valeur. Pis, le cas Witsel durant les dernières heures -secondes- du mercato et son transfert avorté n’arrange pas la donne. Pogba apportait puissance, fougue et technique au milieu. Capable de défendre et de se projeter vite, il n’a pas été remplacé. À ce jour, Pjanic semble devoir s’affairer à devenir le nouveau patron du milieu en apprenant le dur métier de regista, Marchisio encore sur le flanc tandis que Khedira (bien qu’en feu en ce début de saison) et Asamoah sont réputés fragiles. Sans oublier Hernanes qui préfère manger paisiblement son couscous et Sturaro qui doit encore progresser. Le milieu a perdu en certitude et, quelque part, en qualité. Une prise de conscience s’impose donc pour Allegri. Le temps du renouvellement tactique est arrivé.

Défendre, attaquer, créer le surnombre et marquer des buts Pogbesque… Paul savait (presque) tout faire.

Un effectif taillé pour jouer un football total tourné vers l’offensive

Oui l’effectif actuel a perdu en puissance, au milieu de terrain notamment, mais a gagné en technique et en vitesse. Vidal et Pogba partis, le milieu turinois s’est vu amputé de 2 de ses meilleurs éléments. Malgré cela, l’identikit des néo-arrivants prône une nouvelle manière d’appréhender les matchs. Le développement d’une nouvelle idée tactique : celle d’un football total. Définition : « ce principe proposait un jeu offensif basé sur le mouvement et la permutation des postes durant les matchs. Ainsi, au lieu de séparer les postes, le football total obligeait chaque joueur à participer à l’attaque et à la défense ». Quoi de plus représentatif de cette notion que l’effectif actuel de la Juventus ? Hormis l’assise cimentée de la défense et le sempiternel B-BBC (auquel on peut rajouter Benatia et Rugani) qui n’a pas bougé, les arrivées de joueurs comme Cuadrado (bis), Pjaca, Pjanic ou Alves, additionnées aux caractéristiques d’un Alex Sandro ou d’un Dybala, offrent une pluralité de choix intarissable. Ainsi, le désormais ex-latéral du Barça peut jouer ailier et latéral (tout comme son alter ego Sandro). 85 passes décisives et 25 buts en 422 rencontres de Liga pour lui. Des statistiques énormes pour un latéral supposé défensif.

Cuadrado est du même acabit. Capable de bien défendre et, surtout, excellent pour effacer l’homme en un contre un la Vespa est un joueur polyvalent qui se trouve à son aise dans n’importe quelle formation. 27 buts et 26 passes décisives en 166 matchs de Serie A pour le Colombien. N’oublions pas Marko Pjaca, la pépite croate qui a présenté l’une des meilleures statistiques du dernier Euro en terme de dribbles réussis. Tantôt trequartista, tantôt ailier et même seconde pointe, il peut jouer quasi-partout. Enfin Miralem Pjanic. Le Bosnien peut simplement recouvrir tous les rôles au milieu. Tous. Capable de scorer et offrir quelques caviars, ses stats parlent pour lui : 27 buts et 43 offrandes en 159 matchs de Serie A. Et la liste n’est pas exhaustive. Le onze titulaire, bien choisi et modulé selon le meilleur schéma possible, peut fourmiller d’imprévisibilité et de soudaineté.

Un onze « titulaire » VS un onze « remplaçant ». Du beau monde à tous les étages.

Le 4-3-2-1 : meilleure tactique possible ?

Voilà une composition qui ferait sûrement quelques dégâts aux équipes adverses, et qui nous semble être la meilleure possible par rapport aux forces en présence. Toujours 3 milieux mais une assise défensive accrue, et surtout, un secteur offensif décuplé de possibilités. Mieux, cette compo peut, au besoin, se transformer en 4-3-3 ou même en 3-5-2 selon les faits de match. Un football total s’avère être aussi une prise de risques. Si l’on met davantage de buts que l’adversaire, ne gagne-t-on pas le match à la fin ? Zeman ou Bielsa apprécieraient sûrement. Alors plutôt que de longs discours, nous vous laissons apprécier une telle formation et les possibilités tactiques qu’elle offrirait. Chacun à sa place, mais tout le monde au travail et au maximum de ses caractéristiques. Allegri si tu nous lis, à toi de jouer.


Une formation offensive mais stable. Le 4-3-2-1 « caméléon » serait parfait pour cette Juve.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Massimiliano Allegri annoncé en Arabie Saoudite

Le Milan AC n’abdique pas pour Joshua Zirkzee

La Juventus fait une offre pour Teun Koopmeiners

Les détails de l’offre du Milan AC pour Paulo Fonseca

Alex Meret évoque son avenir à Naples

Avatar

Matthias Bertoncelli

Rédacteur



Derniers articles