Junior Messias, pour que Crotone voit encore la lumière

Par Aurélien Bayard publié le 19 Jan 2021
Crédits

Malgré un parcours semé d’embuches, Walter Junior Messias a réussi son pari, celui de devenir footballeur professionnel. Un chemin de croix qui a commencé dix auparavant…

La genèse

Dans son Minas Gerais natal, le jeune Walter se voyait déjà avec le maillot de Cruzeiro en train de martyriser les défenses du Brasileirão. Cependant, bien qu’il intègre le centre de formation de son club fétiche, les portes de l’équipe première se referment rapidement sur lui. Ne s’avouant pas encore vaincu, il se relance au sein de l’Ideal Ipatinga, pensionnaire de troisième division du championnat du Minas Gerais.

Vite lassé, il se fait à l’idée qu’il ne sera pas prophète en son pays et embarque femme et enfants dans un nouveau périple. Il traverse alors l’Atlantique et atterrit dans le quartier populaire de Barriera di Milano à Turin, où réside son frère. Très vite il déchante. Il a beau proposé ses services aux équipes du coin, il essuie autant de refus.

Alors Walter se résigne et commence à chercher un travail pour subvenir au besoin de sa famille. Dans sa quête, il fait alors la connaissance d’Oscar Arturo Vargas, un Péruvien possédant une entreprise de livraison. Vargas lui offre un emploi ainsi qu’une place dans son club, le Sport Warique.

Fin du calvaire

Dans cette équipe composée de réfugiés, Junior Messias devient une attraction. Malgré ses dures journées de labeur – il passe son temps à charger et décharger des appareils électroménagers – le Brésilien trouve les ressources nécessaires pour donner le tournis à ses adversaires.

Vargas remarque que son championnat associatif est trop petit pour son employé et va quérir un coach d’un autre groupe de réfugiés, Ezio Rossi. D’abord interloqué par le patronyme de Messias – durant sa période granata, Rossi a joué avec la légende brésilienne Junior – l’ancienne bandiera du Torino part à la rencontre du phénomène. Et à l’instar de Vargas, il tombe sous le charme de l’attaquant.

Ezio fait donc jouer ses relations et Walter obtient un contrat avec Fossato en Eccellenza Piemonte. Sans hésiter, il refuse le précieux sésame. « Désolé Monsieur Rossi, mais le salaire est trop faible et je dois nourrir ma famille » explique un Messias se confondant en excuses. Ce n’est que partie remise car, lors de ce même été 2015, l’ancien défenseur devient entraîneur de Casale, également en Eccellenza Piemonte. Son président le missionne de trouver un Bomber, la cible est toute trouvée. « Je lui ai fait faire un contrat de 1500 euros par mois, pour qu’il ne puisse penser qu’au football » confie-t-il à gianlucadimarzio.com en 2020.

La lumière au bout du tunnel

L’intuition de Rossi s’avère juste. Avec ses 20 buts, Junior Messias est le principal artisan de la montée de Casale en Serie D. Mais le compte de fée s’arrête là. Ses agents lui font miroiter que Chieri est mieux armée pour obtenir une promotion au troisième échelon national. Sans en parler au préalablement à son coach et bienfaiteur, il débarque dans cette autre ville piémontaise. La justice divine s’abat donc sur lui.

Le Brésilien réalise une saison correcte et tape dans l’œil de Pro Vercelli. Tout est prêt pour qu’il rejoigne l’antichambre du football italien sauf que les règles sont claires, aucun club de Serie B ne peut engager un joueur extra-communautaire provenant des ligues amateures.

Cette terrible épreuve plonge Junior Messias dans le doute et il attend janvier avant de se remettre en selle. Malgré sa pause, de nombreuses destinations s’offrent à lui. Il choisit Gozzano, une équipe ambitieuse qui vise ni plus ni moins la promotion en Lega Pro, celle qui permettra au Brésilien d’obtenir le statut professionnel. 6 mois plus tard, Le Graal est enfin atteint.

Depuis l’ascension ne s’arrête plus. Crotone l’arrache de son cocon piémontais lors du mercato estival 2019 et il connaît enfin l’élite italienne un an après. Tel le prophète, il a attendu décembre pour se révéler en Serie A et depuis se bat comme un beau diable pour maintenir Crotone à flots.

Aurélien Bayard



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.