Junior Messias : le rêve concrétisé d’un exilé à Crotone

Par Michaël Magi publié le 29 Oct 2019
Crédits

Après avoir lutté toute la saison dernière pour arracher le maintien, Crotone, transfigurée, caracole en tête de la Serie B. Un revirement qui doit beaucoup à l’efficacité de Simy Nwankwo mais aussi à l’émergence inattendue d’un attaquant brésilien sorti de nulle part, âgé de 28 ans, passé à travers toutes les mailles du filet : Junior Messias.

Migration

Depuis plusieurs semaines, les gazettes italiennes n’ont plus assez de mots pour qualifier les performances de ce brésilien de 28 ans, dont l’éclosion tardive constitue une anomalie, en regard des standards du football moderne. L’histoire de Junior Messias est édifiante, il est vrai. C’est à l’âge de 20 ans que le joueur quitte le Brésil après avoir fait ses classes au sein de l’Ideal Ipatinga, pensionnaire de troisième division du Championnat du Minas Gerais. A l’aventure, en somme. Son projet : rejoindre son frère installé à Turin, proposer ses services aux clubs italiens. Plus facile à dire qu’à faire, dans un calcio qui n’a que faire d’un inconnu, déjà trop vieux pour apprendre au sein d’une Primavera. C’est donc le début de la galère pour ce jeune homme qui rêvait de gloire : une vie désargentée au sein de la Barriera di Milano, quartier populaire de Turin, les petits boulots de représentant (version porte à porte) pour ne pas vivre au crochet du frangin.

Le brésilien remise ses rêves mais toutefois, ne rompt pas avec le football. Le dimanche, il déploie son talent au sein d’un championnat solidaire : l’UISP. Tête de proue du Sport Warique, équipe de bric et de broc majoritairement composée de réfugiés péruviens. C’est ici que son destin bascule, lorsqu’Ezio Rossi, coach bénévole d’une autre équipe de réfugiés, croit deviner en lui l’étoffe d’un joueur rare. Les deux hommes discutent. Rossi met Messias en contact avec Fossano, alors en Eccellenza Piemonte… Mais le brésilien, terre à terre, refuse : « Le salaire qu’ils me proposaient était insuffisant pour subvenir aux besoins de ma famille. Mais le destin a fini par nous réunir, avec Ezio Rossi, car ce même été, il s’est vu confier le banc de Casale… » Rossi fait signer Messias. A l’issue de la saison, Casale décroche une promotion en Serie D. L’attaquant brésilien, fort de 21 buts attire l’attention de la moitié de la Lega Pro.

Eclosion

Messias devra pourtant encore puiser dans ses ressources la résilience nécessaire à l’achèvement de son rêve. L’été venu, le voilà tout proche de signer son premier contrat professionnel avec Vercelli. Hélas, la bureaucratie s’en mêle. Le joueur, que les instances considèrent comme un extra-communautaire, voit son rêve se briser net. Il joue quelques mois à Chieri puis retourne à ses occupations prolétaires. 6 mois sans jouer, avant de signer avec Gozzano, en Serie D. Pendant un an et demi, Messias joue, marque, fait apprécier une vista rare. Et débarque enfin en Serie B, à Crotone, délesté de ses problèmes bureaucratiques.

Ezio Rossi suit son ancien poulain de loin. Et se régale, lorsqu’il fait ses débuts avec Crotone, en Coppa Italia. « J’allume la télévision, il y a Crotone – Sampdoria, et je suis fier d’avoir aidé un garçon à concrétiser son rêve. Un rêve que ce garçon avait cessé de croire ». Depuis ce match, Junior Messias court après le temps perdu. Elu meilleur joueur du match contre Pisa, contre Pescara, la Spezia, l’attaquant est l’homme de base de Giovanni Stroppa en attaque (8 matchs joués sur 9 en championnat) et a conquis un public rossoblù qui ne demande qu’à regoûter aux saveurs de l’élite. Ce petit bout de Calabre pousse comme un seul homme derrière ses squali. Si Messias parvenait à débarquer en Serie A, à 29 ans, l’histoire serait miraculeuse. « Je n’oublierai jamais où j’ai commencé, disait-il cependant, peu avant de vivre l’échec de son transfert avec Pro Vercelli. Je sais que je suis une source d’inspiration pour de nombreux enfants : je voudrais leur dire de ne jamais cesser d’y croire. Même si tout semble lointain, si vous êtes convaincu de vos possibilités, vous devez vous battre jusqu’au dernier centimètre et continuer à poursuivre vos rêves. »



Michaël Magi



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.