Juan Iturbe : le fardeau de l’AS Roma

Par Louis De Brondeau publié le 11 Déc 2016
Crédits

Iturbe Roma

C’est l’histoire d’un flop …

Son arrivée en juillet 2014 avait suscité à la fois beaucoup d’espoirs et d’inquiétudes concernant son prix. En effet, sa belle saison 2013-2014 avait convaincu les dirigeants de dépenser 24,5 millions d’euros pour l’arracher à l’Hellas, devenant ainsi le 4ème transfert le plus cher de l’histoire du club de la capitale.  Après une saison plus que moyenne (4 buts et 4 assists en 37 matchs), le prodige argentin n’a pas tarder à réveiller les doutes qui pesait autour de son réel niveau de jeu. De plus, l’engouement médiatique, le prix de son transfert, et l’absurde surnom de « nouveau Messi » ne faisait que rajouter de la pression sur un jeune joueur.

L’arrivée de Mohamed Salah au mercato estival dernier, pousse petit à petit le jeune prodige argentin de plus en plus loin sur le banc. Mais pour les dirigeants de la Roma, l’heure n’est pas encore venu de le vendre malgré des pistes sérieuses évoquées du côté de Bologna et du Genoa. Pour relancer la machine, Juan Iturbe est envoyé sur les côtes anglaises de Bournemouth avec l’espoir de retrouver de la confiance, du temps de jeu et d’échapper à la pression qui l’entoure à Rome. Mais les problèmes d’Iturbe dans le jeu ne tardent pas à être décelés par Eddie Howe, le manager des Cherries qui ne compte pas du tout sur le joueur prêté par la Roma. Le temps de jeu de l’ancien de Porto est même encore moins important en Angleterre, avec seulement deux petites entrées en Premier League et deux titularisations en FA Cup. Plus les mois avancent et plus Juan Manuel Iturbe semble s’enfoncer.

Un fardeau de plus en plus lourd

Cet été, plusieurs pistes sont évoquées, notamment l’Olympique Lyonnais, un nom qui revient avec insistance. En effet la Roma compte dans son effectif deux ailiers (Federico Ricci et Juan Iturbe) pour un seul poste, finalement le board romain tranchera en faveur de l’Argentin tandis que le jeune Ricci est envoyé en prêt à Sassuolo.

De retour donc à Rome pour au moins six mois, Iturbe part cette fois clairement avec un statut de remplaçant dans un secteur offensif qui a déjà fait ses preuves durant son aventure anglaise. Mais le peu de fois où il joue, Iturbe ne donne surement pas envie à Luciano Spalletti de l’utiliser plus régulièrement. Son dernier match en date (contre l’Astra Giurgiu en Europa League) illustre parfaitement ses problèmes. S’il fait clairement preuve d’un bon état d’esprit et dégage de l’envie, son niveau technique et son intelligence de jeu font clairement défaut. Courses dans le vide, dribbles téléphonés, passe approximative, mauvais choix de jeu, voila qui résume les performances de l’ex prodige de Vérone.

Pas au niveau donc pour la Roma, Iturbe est clairement devenu un fardeau pour la Louve qui ne sait plus trop quoi faire de lui. En effet, ses performances récentes ont refroidi beaucoup de ses prétendants, et son salaire très élevé (2,3 millions d’euros par an, soit le huitième salaire du club) le rend difficilement vendable. À l’approche du mercato d’hiver, les Giallorossi, qui ont besoin d’un ailier performant pour compenser le départ de Salah à la CAN vont surement chercher à s’en débarrasser. La piste lyonnaise semble être encore ouverte, mais rien n’est moins sûr surtout si ses performances ne s’améliorent pas d’ici janvier.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Deux cadres de la Juventus incertain face à Naples

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

Avatar

Louis De Brondeau

Rédacteur



Derniers articles