Jour-J : Italie-Suède

Par Christophe Malcangi publié le 17 Juin 2016
Crédits

italie-suede-2004

Le point mathématique

Tout d’abord, l’Italie est parfaitement rentrée dans la compétition en surprenant la Belgique et en se présentant en tant qu’équipe captivante de cet Euro. La question est désormais de savoir si le groupe va garder les pieds sur terre, ce qu’Antonio Conte s’est empressé d’exiger à la veille de la confrontation face à la Suède. Et puis, la qualification est désormais en jeu et serait validée par un second succès.

Côté Suédois, on fait un peu la moue à la suite du match nul accroché face à l’Irlande (grâce à un simple but contre-le-camp) et les espoirs se tournent dès lors autour de Zlatan Ibrahimovic, homme clef autour duquel va probablement dépendre l’issue du match. Leur sélectionneur Erik Hamren a appelé au cynisme et au réalisme pour faire chuter la Nazionale, un jeu en contre-attaques devrait sans nul doute être appliqué, et la possession du ballon devrait être volontairement confiée à la Squadra Azzurra.

La news effectif

À nouveau, tous les joueurs ayant débuté face à la Belgique devraient être alignés, à l’exception de Matteo Darmian qui ne part plus favori de son ballottage avec Mattia De Sciglio. Un autre doute moins probable concernerait l’attaquant Eder, également remplacé au Grand Stade de Lyon, ainsi que Marco Parolo qui a énormément couru au milieu du terrain et qui pourrait être reposé au profit d’Alessandro Florenzi. Même si aucun changement ou presque n’est attendu, Zaza et Immobile pourraient au moins s’attendre à rentrer au cours de match, et par ailleurs attention aux menaces de suspension qui concernent quatre de nos éléments dont le remplaçant Thiago Motta.

Italie : Buffon; Barzagli, Bonucci, Chiellini; Candreva, Parolo, De Rossi, Giaccherini, De Sciglio; Eder, Pellè.

En ce qui concerne la Suède, tout devrait tourner autour de Zlatan Ibrahimovic, probablement épaulé par John Guidetti dans un simple module en 4-4-2. Erik Hamren optera pour Albin Ekdal dans l’entrejeu, l’ancien milieu de terrain de Cagliari sera aligné au côté de l’expérimenté Kim Kallstrom. La défense sera composée de Lustig, Grangvist, Lindelof et Olsson.

SUEDE : Isaksson; Lustig, Granqvist, Lindelof, Olsson; Larsson, Kallstrom, Ekdal, Forsberg; Guidetti, Ibrahimovic

L’arbitre de la rencontre

Le second match de la Nazionale sera donc arbitré par le reconnu hongrois Viktor Kassai (le français Clément Turpin sera quatrième officiel). Déjà arbitre à l’Euro 2012 lors du match de poules face à l’Espagne, il a également dirigé le match d’ouverture entre la France et la Roumanie, concédant un pénalty grâce à l’appui nécessaire de ses assistants. Il est par ailleurs le plus jeune arbitre à avoir dirigé une finale de Ligue des Champions à Wembley entre Manchester United et le FC Barcelone.

Les dernières confrontations

En vingt-et-une oppositions, l’Italie s’est imposée neuf fois face aux suédois, et trois succès sur quatre sont à comptabiliser depuis l’année 2000 (malgré un nul en 2004 qui va sortir la Squadra de l’Euro). La Suède obtient elle dans son histoire six succès, dont deux éclatantes trente-trois ans plus tôt aux cours des barrages qualificatifs pour l’Euro 84, cette année les Bleus-Jaunes s’imposaient même trois buts à zéro à Naples. A noter que l’Italie a toujours encaissé un but dans les ultimes minutes lors de ces dernières confrontations face à la Suède, les baltiques ne sont cependant jamais parvenus à inscrire plus d’un but face aux italiens au cours des huit dernières rencontres.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Cesare Prandelli prodige un sage conseil à Gianluca Scamacca

Federico Chiesa pourrait débuter sur le banc face à la Croatie

Coup dur pour l’Italie, Federico Dimarco forfait face à la Croatie

« Après Italie – Espagne, mes certitudes sur l’équipe nationale ont vacillé », Marco Tardelli

« La Croatie le pire adversaire possible », Capello met en garde l’Italie

Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles