Jeunes italiens, l’avenir est à vous : Roberto Biancu

Par Killian Picaud publié le 04 Sep 2020
roberto-biancu

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb des 100 meilleurs espoirs italiens actuels. A la 43ème place, nous retrouvons Roberto Biancu, milieu axial de l’Olba Calcio (Serie C), prêté par Cagliari.

Date de naissance : 19 janvier 2000

Poste : milieu de terrain

Club actuel : Olba Calcio (Serie C, prêté par Cagliari)

Roberto Biancu, le prochain playmaker de Cagliari ?

En matière de formation, Cagliari est un club qui tient une bonne réputation. L’une des raisons qui expliquent cela est sa bonne gestion de ses talents les plus prometteurs. Roberto Biancu est un bon exemple de cette politique.

Biancu a commencé le football dans le club de sa ville natale à Sassari. Il rejoint la formation de Cagliari en 2015, et rejette des offres de l’AS Roma, de la Sampdoria et de l’Entella. Il est principalement connu pour être l’un des premiers millenials à avoir foulé les pelouses de Serie A. En effet, il avait joué les 10 dernières minutes d’une victoire de Cagliari contre le Milan AC (2-1) en 2017. Un match hautement symbolique puisque c’était l’ultime rencontre au Sant’Elia.

« C’est un prédestiné », a déclaré Bernardo Mereu, directeur sportif de Cagliari, à Di Marzio. Effectivement, Biancu est pressenti à un bel avenir de par, entre autre, sa précocité. A l’âge de 13 ans, lors d’un tournoi très important de Sardaigne, le Manlio Selis, où participent notamment de grands clubs européens, Biancu a fait partie des meilleurs joueurs de la compétition. Il s’est distingué comme un pur meneur de jeu, habile avec le ballon et qui prend les bonnes décisions.

Un joueur polyvalent et très technique

Avec le temps, son profil a évolué et, depuis sa formation à Cagliari, il joue à des postes plus reculés. Dans son club actuel, à l’Olbia Calcio, Roberto affirme ce profil de numéro 8, plus travailleur, mais aime à rappeler sa polyvalence : « A Olbia, je joue mezzala et je m’y plais, mais j’aime bien aussi jouer en meneur de jeu. Je peux aussi jouer en seconde pointe dans un 4-4-2 » avait-il alors déclaré à CalcioCasteddu.

Son profil et son évolution dans le jeu rappelle énormément un autre talent formé à Cagliari, Nicolo Barella. L’actuel milieu de l’Inter entretenait d’ailleurs une bonne relation avec Biancu lorsque les deux évoluaient ensemble à Cagliari. Biancu compte comme principaux modèles des milieux à vocation offensive mais aussi très polyvalents, parmi lesquels Claudio Marchisio, Ilkay Gundogan, ainsi qu’un pur numéro 10 en la personne de Mesut Ozil. Des joueurs qui caractérisent bien à la fois sa philosophie de se donner pour l’équipe mais aussi ses excellentes capacités techniques.

Une aventure très bénéfique à l’Olbia Calcio

L’Olbia Calcio est un club de Sardaigne pensionnaire de Serie C. Cette saison, il a réussi à se maintenir en troisième division en remportant les play-out face à l’AS Giana Erminio. Cela fait désormais 3 saisons consécutives que Roberto Biancu effectue des saisons en prêt à Olbia. Arrivé au club avec une blessure à la malléole, il s’est imposé petit à petit au sein du milieu de terrain de l’équipe. Il totalise actuellement 81 matchs avec ce petit club sarde, avec lequel il a marqué 6 buts et délivré 6 passes décisives. La semaine dernière, Cagliari a officialisé un nouveau prêt de son jeune espoir à Olbia. Biancu fera alors une ultime saison avec les Galluresi avant d’effectuer son intégration dans l’effectif professionnel des Rossoblù.

43ème du classement TuttoMercatoWeb, Biancu justifie pleinement cette place. C’est un joueur qui a beaucoup d’attentes autour de lui, et cela est justifié par son talent, mais qui pour le moment n’a pas encore fait ses preuves en Serie A. Toutefois, grâce à son expérience à Olbia, il démontre déjà une certaine capacité à s’imposer dans une équipe et à être régulier, là où beaucoup de joueurs de sa génération en Italie se contentent de quelques bouts de matchs dans des divisions inférieures.

Killian Picaud



Lire aussi