Jeunes Italiens, l’avenir est à vous : Riccardo Calafiori

Par Kévin Gasser publié le 20 Nov 2019

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb 2018, des 100 meilleurs espoirs du football italien. A la 71e place, nous retrouvons Riccardo Calafiori, arrière gauche de la Primavera de l’AS Roma, formé au club.

Date de naissance : 19 mai 2002

Poste : arrière gauche

Club actuel (2019/2020) : AS Roma (Primavera)

Eloigné des terrains pendant près d’un an

Rarement un joueur a été agressé physiquement comme l’a été Riccardo Calafiori le mardi 2 octobre 2018. Lors d’un match de Youth League qu’il disputait avec les U19 de l’AS Roma, un joueur du Viktoria Plzen a détruit le genou du latéral, alors considéré à tout juste 16 piges comme l’un des latéraux les plus prometteurs de la botte. Les images sont insoutenables et le diagnostic médical ahurissant : rupture des ligaments du genou, de sa capsule articulaire et du ménisque. « Ce genre de blessures arrive généralement en motocross, pas dans le football. Et seulement une fois tous les 10 ans« , confiait le médecin l’ayant pris en charge.
Avant ça, Riccardo Calafiori avait déjà conquis la capitale. Capable de se montrer dangereux en phase défensive et à l’aise dans son rôle premier de couverture défensive, le jeune pousse de 16 ans est très vite désigné comme le digne successeur d’Aleksandr Kolarov. Surclassé à 15 ans avec les U17 de la Roma avec lesquels il glane du temps de jeu, Riccardo est sous les feux des projecteurs : il est à ce moment-là l’étoile montante de l’équipe qui remporte le championnat U17 (saison 2018-2018). La direction sécurise alors son joyau en le faisant signer son premier contrat professionnel quelques jours après avoir soufflé ses 16 bougies. Calafiori passe par toutes les catégories jeunes de la Squadra Azzurra et impressionne en réussissant à marquer en U16 et en U17. La trajectoire était parfaite.

Nouveau départ

« Cela a été l’année la plus difficile de ma vie. Tant sur la plan footballistique que sur le plan humain« , se remémorait Calafiori fin septembre dernier, après avoir traversé ce long tunnel de presque un an. « Tous les coéquipiers m’ont donné la force d’affronter cet épisode. Daniele De Rossi a été très proche de moi. Aussi, lorsque Dzeko m’a fait une dédicace, j’étais à l’hôpital en train de regarder le match et je ne m’attendais pas à un geste pareil. »
Un soutien psychologique qui a permis au jeune talent de se remettre sur pied alors que d’aucuns annonçaient déjà la fin de sa carrière en octobre 2018.
Rétabli pour cet exercice 2019-2020, Calafiori se sent désormais « mieux physiquement qu’avant ma blessure« . Et ça se voit sur le terrain. Après un début de championnat convaincant avec les U19 ponctué par un but (face au Napoli) et une passe décisive (face à l’Inter), le latéral de 17 ans a été convoqué pour la première fois avec l’effectif professionnel par Paulo Fonseca pour la réception du Genoa le 26 octobre dernier (victoire 4-1). Et une seconde fois le 10 novembre dernier avant la trêve internationale. Peu de personnes l’auraient parié et pourtant Riccardo Calafiori semble redresser la courbe de sa destinée comme bon lui semble, à coup de détermination, de travail et de talent. Le cocktail gagnant pour se faire sa place dans le football circus.

Kévin Gasser

Rédacteur



Lire aussi