Jeunes italiens, l’avenir est à vous : Nicolo Zaniolo

Par Killian Picaud publié le 23 Déc 2019

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb des 100 jeunes italiens les plus prometteurs. A la 66ème place nous retrouvons un certain Nicolo Zaniolo, milieu de terrain de l’AS Roma et de la sélection italienne.

Date de naissance : 2 juillet 1999

Poste : milieu axial

Club actuel (2019/2020) : AS Roma

Un parcours mouvementé en junior

Nicolo Zaniolo commence le football dès l’âge de 7 ans au secteur jeunes du Genoa où il y restera 4 ans, avant de partir pour celui de la Fiorentina. Il effectue la majeure partie de sa formation avec la Viola. Mais à la fin de sa deuxième saison en u17, on lui annonce qu’il ne sera pas gardé par le club. Son agent prend alors les choses en main et parvient à le faire intégrer la Primavera du Virtus Entella, emblématique club de Serie B.

Ce pari semble être le bon. Il s’impose en tant que meneur de jeu, ses performances statistiques s’améliorent (7 buts en 16 matchs de championnat) et il gagne en fin de saison sa place avec les professionnels, avec qui il dispute 7 matchs de Serie B.

Cette bonne saison de Zaniolo sous le maillot de l’Entella a attiré l’œil de certains clubs majeurs. A l’été 2017, il est transféré à l’Inter pour 1,8 millions d’euros. A Milan, c’est l’épanouissement total pour Zaniolo. Meneur de la Primavera nerazzurra, il se retrouve au cœur du jeu de son équipe et affiche des performances statistiques excellentes, terminant le championnat à 13 buts et 8 passes décisives, et mène son équipe au titre de champion de la Division 1 du championnat Primavera, après avoir battu en finale… la Fiorentina.

Folies romaines et objectif Euro 2020

La suite, tout le monde la connaît. En juillet 2018, l’Inter ne le garde pas car il servira de monnaie d’échange dans le cadre de la venue de Nainggolan en Lombardie. Zaniolo fait donc le sens inverse et se retrouve à l’AS Roma. Pas de round d’observation pour le natif de Massa, Di Francesco le jette dans le grand bain dès le début de saison (6ème journée puis à partir de la 11ème journée il ne quittera plus l’équipe type), en championnat mais aussi en Champions League, où il marque deux buts lors d’un match de groupe face au FC Porto, ce qui fait de lui le plus jeune italien à réaliser un doublé dans cette compétition.

Désormais bien installé dans le Onze de départ des giallorossi, il commence à taper à la porte de la Squadra Azzurra et obtient sa première convocation par Roberto Mancini le 23 mars 2019. Dès lors, il dispute des bouts de matchs lors des qualifications pour l’Euro, obtient ensuite quelques titularisations, mais se retrouve parfois appelé à revenir jouer avec les Espoirs. Zaniolo paye de sa jeunesse et de son manque d’expérience par rapport à ses concurrents en sélection plus prompts à faire face aux matchs à fort enjeu. Face à cette contrainte, il va devoir faire preuve d’un professionnalisme sans faille et performer tout au long de la saison pour prétendre à une place à l’Euro.

Continuer d’être bon en club et se qualifier pour l’Euro espoirs, voilà les deux objectifs principaux, très reliés entre eux, pour Zaniolo. Dans tous les cas, son âge et les performances qu’il affiche depuis deux ans font de lui un joueur extrêmement prometteur pour l’avenir du football italien.

Killian Picaud



Lire aussi