Jeunes italiens, l’avenir est à vous : Gian Filippo Felicioli

Par Killian Picaud publié le 28 Avr 2020

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb des 100 meilleurs espoirs italiens actuels. A la 51ème place, nous retrouvons Gian Filippo Felicioli, défenseur de Venezia (Serie B).

Date de naissance : 30 septembre 1997

Poste : défenseur/arrière gauche

Club actuel (2019/2020) : Venezia (Serie B, prêté par le Milan AC)

Le latéral offensif par excellence

Gian Filippo Felicioli est un pur produit de la formation milanaise. Il arrive à Milanello à l’âge de 14 ans en provenance du club de Camerino, situé dans les Marches, sa région natale. Dès ses années de formation, son profil d’arrière gauche très offensif a suscité l’émoi de nombreux observateurs. Rapide et vif, doté d’une technique à faire envier tous les joueurs de son poste, ambidextre, son talent est pour le moins remarquable. L’enchaînement débordement côté gauche puis centre à ras-de-terre est devenu sa spécialité. L’exécution est parfaite et souvent décisive. Lorsqu’il jouait avec la Primavera milanaise, il formait un duo avec Patrick Cutrone : lui le passeur, et Cutrone le buteur. Lors de la saison 2015-2016, il compile 10 passes décisives, quand Cutrone enregistre 14 buts.

Entre-temps, il obtient de temps en temps une convocation dans le groupe professionnel. Avec le Milan AC, il bénéficie au total de 10 minutes en pro, en remplaçant Bonaventura lors d’une défaite 3-0 du Milan AC contre le Napoli, en 2014. Le talent est certain mais le club ne compte pas sur lui tout de suite pour un rôle dans l’équipe professionnel. Donc direction Ascoli où il effectue sa première année en prêt. Il obtient une place de titulaire dès le deuxième quart de la saison sans jamais la quitter… jusqu’au mois de mars, où une blessure interrompt sa saison.

Une progression hachée par les blessures

Les blessures, une vielle rengaine qui a parsemé d’embûches le parcours de Felicioli. Durant ses années en u17 et u19 au Milan, il a déjà du être écarté des terrains à plusieurs reprises, sur de longues durées.

En 2017, il est envoyé pour un second prêt à l’Hellas. L’arrivée de Ricardo Rodriguez et le statut de solide remplaçant de Luca Antonelli lui compromettent son avenir proche au Milan. Cette fois-ci, il s’agit d’un prêt en Serie A. Une occasion en or pour Felicioli de s’affirmer vis-à-vis de son club formateur. Mais là encore, une blessure musculaire dès le début de saison va totalement gâcher ses chances de devenir titulaire. A son retour, il voit Antonelli quitter le club puis Strinic prendre la place de numéro deux pour le poste d’arrière gauche.

Il s’en va donc pour un troisième prêt à Perugia, espérant gratter quelques matchs de plus par rapport à l’année d’avant. Mais il n’en sera rien, Felicioli se contente de 9 petits matchs de Serie B. La saison suivante, le Milan le cède à titre définitif à Venezia, pensionnaire de Serie B. C’est un nouveau départ pour Felicioli, qui commence titulaire dès le début de saison. Il se montre impeccable à son poste durant les deux premiers mois de compétition. C’est alors qu’une fracture au tibia met directement un terme à sa saison. L’acharnement des blessures aura eu raison de lui. Avec de la persévérance, il pourra peut-être revenir un jour en Serie A, mais le destin qui lui est promis n’est clairement pas à la hauteur de son talent.

Killian Picaud



Lire aussi