Jeunes Italiens, l’avenir est à vous : Fabrizio Caligara

Par Marc Occhipinti publié le 28 Oct 2020

Nous continuons de dérouler le classement Tutto Mercato Web des 100 meilleurs espoirs italiens actuels. À la 31ème place, nous retrouvons Fabrizio Caligara,

Date de naissance : 12 avril 2000
Poste : milieu central
Club actuel : Cagliari

Des ors de la Champions aux pelouses de Serie B

Il faut une sacrée dose d’humilité pour passer de l’hymne de la Champions League aux matches contre Pordenone et la Salernitana. Et c’est pourtant l’amer chemin qu’a suivi un des plus beaux espoirs du milieu de terrain italien.

Fabrizio Caligara fait ses premiers pas de footballeur à la Pro Vercelli (après un bref essai à l’Inter). Le natif de Borgomanero affiche très vite un talent insolent. Les talent scouts sont formels. Il y a au bout de ses pieds un destin de footballeur professionnel tout tracé. En 2013, les bianconeri parviennent à le convaincre de rejoindre Vinovo. Fabrizio s’affirme comme un des joyaux du vivier juventino et brûle les étapes. Indiscutable dans le milieu de la Primavera , il se signale tout particulièrement le 18 octobre 2016 lors d’un match de Youth League contre l’Olympique Lyonnais. Face à Aouar et les autres talents de l’OL, Caligara impressionne. Avec un but et une quantité précieuse de ballons récupérés, il contribue à la très belle victoire de la Juventus par 3 buts à 0. Il fait à ce point sensation que Massimiliano Allegri lui-même, alors qu’il est interrogé sur Moise Kean, déclare :

« Il y a un autre génération 2000 de qualité. Il s’appelle Caligara. »

Et voilà Fabrizio adoubé. On n’attend désormais qu’une seule chose : sa première convocation avec l’équipe première.

Celle-ci ressemble presque à un conte de fées. Elle survient le 12 septembre 2017, dans l’une des plus belles arènes du football, au Camp Nou, pour le premier match de poules de la Champions League. Il a 17 ans et 5 mois quand à la 87ème minute du match, il remplace Gonzalo Higuain pour disputer le ballon à Busquets, Messi et Paulinho contre lesquels il n’avait joué jusqu’alors, que dans ses rêves et sur sa console.

Le 1er février 2018 au mercato d’hiver, il se voit cédé au Cagliari contre 2 millions d’Euros. Il est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme comme une future promesse du calcio. Un peu plus de 2 mois plus tard, le 17 avril 2018, il fait même ses débuts en Serie A. Là encore, il goûte à l’une des pelouses les plus prestigieuses qui soient : San Siro. A la 73ème minute, il remplace Cossu alors que l’Inter mène déjà 3 à 0. Il n’empêchera pas d’ailleurs Cagliari d’encaisser un quatrième but des pieds de Perisic.

A la fin de ce championnat, il est prêté à Olbia qui milite en Serie C. Une occasion de faire éclore son talent et de faire le si attendu saut dans le haut niveau. Mais la saison 2018 – 2019 se révèle un cauchemar pour Fabrizio. 2 graves blessures musculaires consécutives empoisonnent littéralement son année pendant laquelle il ne joue que 6 maigres rencontres.

Retour en Sardaigne

Le Cagliari reste néanmoins confiant sur le potentiel du garçon qui retrouve la Sardaigne pendant la préparation estivale aux ordres de Rolando Maran. Pour la saison 2019 – 2020, il est prêté au Venezia. Et sous la lumière de la Lagune, quelques reflets de son talent se font voir. Son premier but en tant que professionnel. Un physique retrouvé. Et 16 matches dont 9 en tant que titulaire.

Ses progrès sont suffisamment notables pour que le nouvel entraîneur du Cagliari, Di Francesco, mise tout particulièrement sur lui. Le Mister, connu pour avoir la main verte avec les jeunes pousses du ballon rond, n’hésite pas à l’aligner dans le onze de départ pour le premier match de la saison 2020 – 2021 contre Sassuolo. Face à un Locatelli des grands jours, Caligara souffre et se voit remplacé par Zappa. Dans les 3 rencontres qui suivent, il entre comme remplaçant, preuve manifeste que Di Francesco compte sur cette promesse du calcio.

Cette 31ème place dans le classement reste à confirmer cette année. Les conditions semblent réunies pour que cette saison soit celle de son envol.

Retrouvez les derniers articles sur les jeunes italiens :

Numéro 32 – Luca Pellegrini
Numéro 33 – Riccardo Marchizza
Numéro 34 – Antonio Candela
Numéro 35 – Federico Dimarco
Numéro 36 – Federico Bonazzoli
Numéro 37 – Simone Lo Faso
Numéro 38 – Alessandro Cortinovis
Numéro 39 – Manolo Portanova

Marc Occhipinti



Lire aussi