Jeunes Italiens, l’avenir est à vous : Emil Audero

Par Teo Contu publié le 02 Nov 2020

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb des 100 meilleurs espoirs italiens actuels. Aujourd’hui Calciomio se penche sur celui qui occupe la 30ᵉ place, un certain Emil Audero.

Date de naissance : 18 janvier 1997

Poste : gardien de but

Club actuel (2019/2020) : Sampdoria

Repéré par la Juventus

Emil Audero est né à Mataram le 18 janvier 1997 d’un père indonésien et d’une mère italienne. À l’âge de 1 an et demi, il déménage en Italie, à Cumiana. Avant de choisir de défendre les cages, comme cela arrive souvent avec les enfants, Emil joue les troubles fêtes devant, en se positionnant ailier offensif sur le terrain. Au bout de quelques années, il se rend compte que son destin est de jouer dans le but. Une évidence qui va rapidement le mettre en avant. À l’âge de 11 ans, il est remarqué par Michelangelo Rampulla, à l’époque entraîneur des gardiens de la Juventus. Après quelques tests, il rejoint l’académie de la Juventus. À la Vieille Dame, sa progression dans les équipes de jeunes se fait normalement jusqu’à l’appel de Massimiliano Allegri pour intégrer le groupe pro. C’était à l’occasion du derby de Turin, le 30 novembre 2014.

Au cours des 2 années suivantes, il devient le gardien de but de la Primavera, alors coachée par Fabio Grosso. En 2016, il atteint même la finale du championnat (perdue aux T.A.B contre l’AS Roma d’Alberto De Rossi). Lors de la saison 2016-2017 son statut évolue. Il continue à faire partie de l’équipe de jeunes de Grosso, mais il fait son entrée dans le groupe, en tant que troisième gardien de but derrière Buffon et Neto. Le 27 mai 2017, après 61 rencontres suivies depuis le banc de touche, il fait (enfin) ses débuts en professionnel. Dans un onze où Barzagli était encore titulaire, Marchisio toujours un joueur de la Juventus ou Sturaro un ailier en puissance, le numéro 32 connaît ses premières minutes sous la tunique turinoise. C’était lors de la 38ᵉ journée face à Bologna (victoire 2-1 face aux Rossoblù).

Révélé à la Sampdoria

À l’été 2018 s’ouvre le premier volet de l’aventure d’Audero avec la Doria. Après un premier prêt réussi (38 matches joués pour 39 buts encaissés et 14 clean-sheets) dans l’équipe de Venezia, alors coaché par un certain Pippo Inzaghi, le portier italien s’en va à la Sampdoria pour un an. Rapidement aligné dans les cages du 4-3-1-2 de Giampaolo, le portier s’adapte très rapidement à son nouveau club. Au point d’obtenir, après seulement 8 journées, le meilleur taux de sauvetage en Europe sur le début de saison (87,5%). Devant Lloris, Neuer, ou encore Alisson Becker. Du jeune gardien se dégagent déjà certaines qualités. Des aptitudes athlétiques évidemment mais également des réflexes intéressants pour son âge. Mais malgré son envie que le jeu passe par lui derrière grâce à ses relances courtes, son jeu au pied doit encore être amélioré, pour franchir un cap. À la fin de cette saison convaincante (9ᵉ place au classement final), le portier est acheté par la Sampdoria. Transfert pour un montant avoisinant les 20 millions d’euros.

La saison suivante se voudra plus difficile pour Audero et ses coéquipiers. Ils n’auront jamais dépassé la première moitié de classement, pire même, ils n’auront assuré leur maintien (que) lors de la reprise post-COVID. Grâce à 5 victoires sur cette deuxième partie du championnat, les hommes de Ranieri ont fini à la 15ᵉ place de ce classement. Une place qui n’en reste pas moins décevante pour un club historique comme la Sampdoria. Et ce n’est pas le portier qui dira le contraire : « On prend et accepte les critiques.  Dans certaines situations, j’aurais pu faire mieux. Après les défaites, il n’est jamais facile de trouver le bon enthousiasme et la sérénité. Nous nous sommes sauvés bien à l’avance après avoir traversé une mauvaise situation. Nous nous attendons tous à nous améliorer, moi y compris. »

Après une première saison intéressante suivi d’un exercice plus mitigé, la saison 2020/2021 sera t’elle celle de la confirmation pour Audero ?

Teo Contu

Étudiant en L3 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi