Jeunes italiens, l’avenir est à vous : Christian Capone

Par Loris Meucci publié le 23 Avr 2020

Nous continuons de dérouler le classement TuttoMercatoWeb des 100 meilleurs espoirs italiens actuels. A la 53ème place, nous retrouvons Christian Capone, attaquant de Perugia (Serie B).

Date de naissance : 28 avril 1999

Poste : attaquant/ailier

Club actuel (2019-2020) : AC Perugia Calcio

Sur les traces de Papu Gomez

Natif de Vigevano en Lombardie, Christian Capone est un pur produit de la formation bergamasque. Durant l’exercice 2016-2017 de Primavera, c’est donc sous le maillot de l’Atalanta que le jeune italien se révèle en inscrivant 15 buts en 22 apparitions. Parfois utilisé dans l’axe en tant qu’avant-centre, Capone donne aussi satisfaction sur le côté gauche dans un rôle de meneur excentré qui n’est pas sans rappeler celui de son aîné Alejandro Gomez. L’Argentin de poche est d’ailleurs une vraie source d’inspiration pour Capone : « Dans mon rôle, j’ai toujours eu Papu comme référence. C’est un grand joueur avec des qualités énormes comme il le démontre ces dernières années. Quand nous nous entraînions ensemble, il m’a donné quelques conseils sur comment me comporter sur le terrain. »

Un début de carrière en demi-teinte

Christian Capone connaît en 2017 la trajectoire que beaucoup de jeunes talents en herbe suivent : un prêt pour s’aguerrir. C’est donc en Serie B que l’attaquant lombard découvre le haut niveau sous le maillot de Pescara et sous les ordres du bon vieux Zdenek Zeman. Sans surprise, Capone prend vite ses marques dans le 4-3-3 de Zeman. Avec 7 buts en 26 matchs, il réalise sa saison la plus prolifique et aboutie encore à ce jour. Et à en croire ses dires, l’entraîneur italo-tchèque n’y a pas été étranger : « Zeman est le coach qui m’a le plus appris. C’est avec lui que j’ai marqué le plus. Il m’a enseigné comment attaquer le but. Il voulait constamment que nous, les attaquants, allions de l’avant. »

Après un baptême de l’air prometteur, Christian Capone connaît une deuxième saison compliquée. Toujours sous le maillot de Pescara, l’Italien peine à convaincre son nouveau coach et à trouver sa place dans son nouveau système. Pour ne pas aider, il se blesse au pied et est écarté des terrains deux mois. A son retour, il ne parvient pas à battre la concurrence (notamment celle du romain Mirko Antonucci). Seulement 12 apparitions au total dont deux petites en tant que titulaire. Saison quasi blanche.

Depuis l’été dernier, Capone défend les couleurs de Perugia. S’il n’est toujours pas un titulaire à part entière, il grappille du temps de jeu. Déjà auteur de deux buts, il a été utilisé à pas moins de quatre postes différents par Serse Cosmi. Une bonne manière d’étoffer son registre mais difficile de trouver de la continuité dans ces conditions. D’après Cosmi : « Capone a de grandes qualités mais le problème c’est qu’il ne le sait pas. » L’espoir italien va donc devoir joueur des coudes et prendre sérieusement conscience de ses capacités s’il veut définitivement faire son trou.

Loris Meucci



Lire aussi