J-1 Juventus-Atalanta : la Juve comme juge de paix pour la Champions, Allegri et Barzagli fêtés, une vague de départs pour les bianconeri ?

Par Yacine Ouali publié le 18 Mai 2019

En vue de la 37ème journée de la Serie A, la Juventus reçoit l’Atalanta. Calciomio vous propose les dernières informations au sujet du match.

La Juventus en juge de paix pour la Champions League

Défaite la semaine dernière par l’AS Roma de Ranieri (2-0), la Juventus avait déçu les tifosi des clubs adversaires des romains dans la course à la plus prestigieuse des compétitions européennes. De nouveau opposée à un prétendant à la qualification, la Juventus jouera une forme d’arbitrage pour, non seulement l’Atalanta, mais aussi des équipes comme le Milan AC, qui accuse un petit retard sur les bergamasques et verrait d’un bon œil un coup de main des bianconeri.

Pour le match, à la fin duquel les turinois soulèveront leur huitième Scudetto consécutif, il est probable qu’outre Barzagli, qui jouera le dernier match de sa carrière, les titulaires habituels soient alignés. Dybala devrait encore une fois avoir les faveurs du Mister à la place de Bernardeschi, de même que Spinazzola face à Sandro. En pointe, les dernières informations mènent à un retour de Mandzukic, pour ce qui sera peut-être, à lui aussi, sa dernière apparition en noir et blanc.

Du côté de l’Atalanta, le onze aligné lors de la finale de Coppa perdue contre la Lazio devrait être à nouveau reconduit, le seul doute se situant en défense, ou Masiello pourrait remplacer Palomino. 4ème du championnat avec 13 buts d’avance sur le Milan mais un désavantage dans les confrontations directes (2-2 puis défaite 3-1), l’Atalanta n’a besoin que d’un nul pour rester dans la zone Champions League. Les hommes de Gasperini (dont la qualification pour la Champions pourrait être son dernier grand objectif à Bergame, des rumeurs l’envoyant à la Roma se faisant en effet persistantes) seraient toutefois bien avisés de gagner le match, car la 38ème journée les opposant à un Sassuolo toujours joueur promet de ne pas être de tout repos.

Allegri et Barzagli fêtés

Alors que le seul départ à officiellement fêter était jusqu’à hier celui d’Andrea Barzagli, le vétéran de la défense, l’annonce de la séparation entre la Juve et Allegri ajoute une nouvelle page à tourner. Après 5 Scudetti, 4 Coppe et 2 Supercoppe, le Mister toscan quitte la Juventus sur une note inachevée. Cette saison 2018-2019, terminée un peu en queue de poisson après l’élimination européenne face à l’Ajax, aura donc achevé de convaincre la direction de partir à la recherche d’un nouveau visage à même d’amener la Juve au sommet du Vieux continent.

Arrivé à la Juventus en 2011 en provenance de Wolfsburg, Andrea Barzagli prendra sa retraite devant des tifosi certes tristes, mais fiers et éternellement reconnaissants. Avec son départ, seul Giorgio Chiellini restera garant d’une certaine idée de la Juve, celle qui était là depuis le premier Scudetto en 2012.

Une vague de départ à prévoir pour les bianconeri ?

Même avec le départ d’un Allegri qui voulait vendre Dybala et Cancelo entre autres (ils devraient maintenant rester), une série de départs reste attendue à Turin. Après une saison qui ressemble à une fin de cycle, l’équipe a besoin d’être régénérée. Des joueurs tels que De Sciglio, Sandro, Khedira, Cuadrado et Mandzukic pourraient quitter le Piémont. Dans ces cas de figure, il faudrait pour Paratici et Nedved concrétiser les pistes Joao Félix, Barella, Tonali, De Ligt, Chiesa… autant de (jeunes) noms au potentiel certain mais peu confirmés au plus haut niveau à part De Ligt. Pour l’instant, peu de noms déjà confirmés au très haut niveau circulent, et le doute subsiste.

Avec un joueur tel que Ronaldo dans l’équipe, il faudra obligatoirement attirer de grands noms cet été. Affaire à suivre.

 

Yacine Ouali



Lire aussi