J-1 Inter-Rapid Vienne : Icardi toujours absent et controversé, Keita préservé, gare à l’excès de confiance

Par Cesco publié le 20 Fév 2019

L’Inter reçoit le Rapid Vienne en match retour des 16èmes de finale de l’Europa League. Après leur victoire 1-0, les Nerazzurri sont en position idéale pour se qualifier. Mais les remous au sein du club incitent à la prudence, et non à l’excès d’optimisme. Voici les informations à 24h du match.

Icardi, aucune avancée

C’est de toute façon le sujet d’actualité concernant l’Inter. Le joueur est toujours à l’écart du groupe, en soins pour une blessure à un genou mais personne n’est dupe. L’Inter est convaincue que Wanda Nara essaye d’aller à la rupture, tandis que cette même Wanda est convaincue que c’est l’Inter qui veut pousser le joueur dehors. En tout cas, chaque jour qui passe sans que cette situation soit résolue donne raison à la direction, qui comptera encore sur Lautaro Martinez pour guider les siens jeudi soir.

Keita, retour retardé

Blessé pendant la trève hivernale, Keita Baldé ne devrait faire son retour qu’en championnat ce week-end pour le match face à la Fiorentina. Pas de risque pris par Spalletti même si le joueur semble aller beaucoup mieux. Perisic tiendra donc son côté gauche, lui qui retrouve son meilleur niveau depuis quelques matchs.

L’Inter ne doit pas sous-estimer Vienne

L’Inter est toujours en difficulté pour créer dans la surface adverse. Le week-end dernier, face à la Sampdoria, c’est la première fois que les nerazzurri marquaient plus d’un but à un adversaire (depuis le 2-2 face à l’AS Roma le 2 décembre 2018). Il faudra donc se méfier car le Rapid jouera crânement sa chance, n’ayant rien à perdre, tandis que l’Inter, même si elle va mieux, est encore convalescente. Gare à la rechute, et celle ci ferait mal.

Martinez, un nouvel espoir

Il s’affirme de plus en plus à l’Inter et ses récentes prestations montrent de belles choses tant collectivement, qu’individuellement. Rampe de lancement, poids offensif, apport technique collectif, Martinez joue sur tous les fronts pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers. Le jeu de l’Inter en est amélioré offensivement et cela s’est vu face à la Sampdoria avec de nombreuses occasions. « Je suis très content de ma situation et je m’entends très bien avec Spalletti. Il me parle beaucoup, m’aide beaucoup. C’est un entraineur avec qui j’apprécie énormément de travailler. » Tout beigne pour l’argentin.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi