J-1 Europa League : Le Milan AC maître de son destin, les Allemands maîtres de l’Olimpico?

Par Julien Picard publié le 12 Déc 2018

A la veille de la sixième et ultime journée d’Europa League demain, Calciomio vous propose les dernières infos au sujet des deux matchs qui nous intéressent: le déplacement déterminant du Milan AC à Athènes contre l’Olympiakos, et la réception sans enjeu de Francfort pour la Lazio.

Le Milan AC éliminé si…

Deux cas de figure seulement bouteraient le Milan AC hors de l’Europa League: des défaites 2-0 ou 3-1 sur la pelouse de l’Olympiakos.  Les deux équipes seraient alors à égalité. Néanmoins, l’article 16 du règlement de l’UEFA Europa League est formel à ce propos. Les buts à l’extérieur dans les confrontations directes est le premier facteur départageant. Faute d’avoir encaissés un but chez eux contre les Grecs, lors de la victoire 3-1 début octobre, les Rossoneri seraient éliminés. De même, si le score de 3-1 venait à se reproduire, les joueurs de Gattuso seraient battus à la différence de buts générale, qui serait alors de +5 pour les Grecs et +3 pour les Italiens. Tous les autres scores enverraient le Milan AC en 16e de finale et éviteraient une énorme déconvenue.

Abate, une dernière pige dans l’axe?

Contre la Lazio, Parma ou encore le Torino dimanche soir, Ignazio Abate a été aligné à chaque fois à ce nouveau poste de défenseur central. Un intérim satisfaisant pour celui qui, dépassé par Calabria à droite, jouait peu et avait songé à un départ, la faute également à des blessures à répétition. Ironie du sort, il a su profiter d’une cascade de blessures inédites pour revenir dans les petits papiers. L’axe durable de la défense Abate? S’il sera sûrement de nouveau aligné ce jeudi, il pourrait rapidement rentrer dans le rang. En effet, les retours de Romagnoli et de Musacchio sont imminents. Si le premier est attendu contre la Fiorentina ou Frosinone dans deux semaines, le second a repris l’entraînement collectif hier et a montré des signes encourageants. Il est évidemment trop court pour ce jeudi, mais il pourrait faire son retour dès la semaine prochaine et le déplacement à Bologne. Il n’a plus foulé les pelouses depuis le match retour contre le Bétis Séville (1-1).

Un match sans enjeux, l’idéal pour se relancer?

Si le Milan AC a encore un match à aller gagner à l’extérieur, la Lazio aborde cette dernière rencontre d’Europa dans la sérénité. Assurés de terminer deuxièmes derrière les allemands de l’Eintracht Francfort, toujours invaincus, les Laziales vont pouvoir jouer sans pression. Plusieurs raisons devraient néanmoins motiver la formation d’Inzaghi à aller chercher la victoire coûte que coûte. Tout d’abord, pour effacer la déconvenue du match aller (1-4) et s’offrir une victoire de prestige. Mais surtout, pour mettre fin à une série de 5 matchs sans victoire (4 nuls, 1 défaite). La dernière victoire remonte au 8 novembre contre l’OM. Ils y étaient pourtant tout proches ce samedi soir, avant que Saponara ne surgisse au bout du temps additionnel (90e+10)pour faire recoller la Sampdoria (2-2). Enfin, un bon résultat permettrait de réenclencher un cycle vertueux en vue des 4 matchs à disputer encore d’ici la trêve, notamment ce déplacement à Bergame.

Des supporters allemands en nombre

Qui dit matchs sans enjeux, ne dit pas matchs sans ambiance. Habitués à se déplacer en nombre, les supporters de l’Eintracht n’ont pas failli à leur réputation et devraient arriver en nombre demain dans la capitale romaine. Peut-être inquiet de voir un stade à moitié vide, le club romain n’a pas hésité à augmenter la part de billets en vente pour le club visiteur. Histoire de donner ne serait-ce qu’un peu de piment à cette rencontre.

Julien Picard



Lire aussi