J-1 AS Roma-Milan AC : les Milanais attendus au tournant, Mazzoleni au sifflet, Schick titulaire ?

Par Anthony Maiorano publié le 24 Fév 2018
Crédits

Des sénateurs pointés du doigt

Agacé par la partition offerte par son écurie après le thé face au Shakhtar Donetsk, le technicien Di Francesco serait tenté de punir, ou du moins laisser au repos, certains de ses poulains. De fait, Florenzi, Strootman, De Rossi ou encore Dzeko pourraient ne pas débuter la rencontre et entrer en cours de jeu. Bruno Peres, Pellegrini, El Shaarawy (ce dernier envoyé en tribune à Kharkiv) et Schick sont dans les starting-blocks. Des interrogations pour le mentor également au niveau tactique, avec l’éventualité d’un retour au consolidé et connu 4-3-3. Seule évidence, l’emploi du feu follet Cengiz Under qui reste sur cinq réalisations et un assist lors des quatre dernières sorties des siens toutes compétitions confondues et qui est devenu cette semaine, à 20 ans, le plus jeune joueur turc à marquer en Champions League. Certitude.

L’épreuve de maturité pour Gattuso

Côté lombard, l’on continue de surfer sur cette joviale et inattendue dynamique positive. En effet, les disciples de Gattuso sont invaincus depuis 11 matchs (8 victoires, 3 parités). Sous la houlette du Calabrais, ils ont récolté plus de points que sous l’ère Montella et ce avec trois rencontres en moins (autant de victoires pour 3x moins de défaites). A relever notamment l’assise défensive qu’il a su apporter à une maison milanaise qui naviguait décidément en eaux troubles. La formation qui a disposé voici une semaine de la Sampdoria ne devrait pas connaître de chamboulements majeurs, mise à part la titularisation de Kessie (l’Ivoirien de retour de suspension) en lieu et place de Montolivo. Aux avants-postes, Cutrone et Kalinic sont en concurrence pour une place à la pointe de l’attaque.

Mazzoleni dirigera les débats

Déjà arbitre lors de la rencontre de l’exercice passé à l’Olimpico (affirmation des Romains 1-0), Paolo Mazzoleni a à nouveau été mandaté pour ce choc de la 26ème journée. Le bilan est plutôt favorable pour la louve, avec 13 victoires, 6 matchs nuls et deux défaites. Côté milanais, le constat fait état de 7 victoires, 6 équités pour 6 défaites. Une partie pour laquelle environ 45’000 âmes feront le déplacement.

Dernière jubilation signée Ibra

Il s’agira de la 168ème opposition entre les deux clubs dans le championnat italien. De plus, le dernier succès en date des Rossoneri à Rome date d’octobre 2011 avec un doublé d’Ibrahimovic et un but de Nesta. Une éternité.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Anthony Maiorano

Rédacteur



Derniers articles