J-1 AS Roma-FC Porto : Dzeko sur sa lancée ? Olsen forfait ? Florenzi sur le banc ?

Par Loris Meucci publié le 11 Fév 2019

A la veille du huitième de finale qui oppose l’AS Roma au FC Porto, Calciomio revient sur les principales informations au sujet du match.

Dzeko, l’homme fort

Le géant bosniaque a récemment retrouvé le chemin des filets après une longue période de disette. En effet, il a inscrit trois buts lors de ses trois dernières titularisations. Cette efficacité tombe à pic pour celui qui totalise déjà cinq buts en seulement quatre apparitions en Champions League cette saison. Cinq, c’est aussi le nombre consécutif de matchs éliminatoires dans lesquels il a scoré, série en cours… Un rendez-vous à ne pas manquer.

Mirante se tient prêt

Touché au mollet, Robin Olsen devrait de nouveau laisser sa place à Antonio Mirante. Le vétéran de 35 ans a assuré l’intérim du Suédois de fort belle manière vendredi face au Chievo Verone. Il avait aussi pris place dans les cages romaines lors du dernier match de poule face au Viktoria Plzen (défaite 1-2). Mais cette fois ci, l’adversité sera tout autre. Au même titre que le contexte et que l’enjeu. La pression sera donc décuplée et ses épaules devront donc être deux fois plus solides.

Florenzi ? Karsdorp ? Ou les deux ?

Loin d’être irrésistible et de moins en moins incontournable, Alessandro Florenzi est plus que jamais en ballottage pour démarrer dans le couloir droit. La faute à un Rick Karsdorp enfin sur pied, qui enchaîne les performances convaincantes. Ceci dit, l’expérience et la discipline de l’Italien sont des atouts qui ne se négligent pas à l’approche d’une telle confrontation. Sa polyvalence combinée aux multiples absences (Under, Schick, Perotti) devrait elle aussi lui assurer du temps de jeu, peut être même un cran plus haut que son coéquipier hollandais.

Porto c’est du costaud

Si la Roma peut nourrir des espoirs légitimes quant à une éventuelle qualification, elle devra surtout rendre deux copies très propres pour y parvenir. En effet, l’adversaire qui se dresse sur sa route est tout de même plus proche de l’ogre que de l’agneau. Véritable habitué des joutes européennes, Porto a engrangé 16 points lors de la phase de groupe, personne n’a fait mieux cette année. L’actuel leader du championnat portugais n’a perdu que deux matchs cette saison, encore une preuve de solidité. Enfin, les deux clubs se sont déjà affrontés quatre fois auparavant et les lusitaniens n’ont jamais perdu (2v/2n). La Roma est prévenue !

Loris Meucci



Lire aussi