Iturbe part se racheter en Angleterre

Par Cesco publié le 05 Jan 2016
Crédits

Iturbe

Du temps de l’Hellas, l’Argentin Juan Iturbe était vu comme un talent à l’état brut qui ne demandait qu’à murir et progresser, dans une Serie A en recherche de futures pépites. Signé à l’AS Roma pour 31 millions d’euros au total, l’investissement était total pour une équipe frustrée de ne jamais parvenir à gravir la dernière marche pour le titre. Situé derrière Batistuta dans le classement des joueurs les plus chers du club, son arrivée avait de quoi faire saliver d’envie tous les tifosi romains. Mais voilà, l’Argentin aura laissé son talent dans l’avion.

Un poids trop lourd

Comme souvent dans ces cas-là, la pression peut vite devenir un facteur clé de la réussite ou non d’un joueur. Pour Iturbe, le passage à un grand club s’est fait dans la douleur. Loin de ses statistiques véronaises qui l’avaient vu finir la saison 2012/2013 à 4 buts, 7 passes décisives, 2,2 tirs par match et 1,2 dribble réussi par confrontation. Des statistiques intéressantes qui à la Roma n’ont fait que chuter. D’abord titulaire sur l’aile aux côtés de Totti et Gervinho l’année passée, il dispute 17 rencontres dans le onze de départ et fait 10 entrées, pour un total de 2 buts et 1 passe décisive. Jamais au point tactiquement, souvent collé sans solutions à sa ligne de touche, le petit ailier n’est alors que le fantôme de lui même. La période d’adaptation touchant à sa fin, la saison 2015/2016 devait être celle du retour au top. Malheureusement, elle n’a été qu’une confirmation de la précédente, Salah lui grillant la politesse pour intégrer le onze de départ. Même les blessures de ce dernier et de Gervinho n’ont fait que confirmer une évidence : Iturbe n’est pas bien à l’AS Roma.

La dernière chance en Angleterre ?

Son passage à Bournemouth jusqu’à la fin de la saison, dans un club qui lutte pour le maintien en Premier League lui offrira la possibilité de se racheter et de convaincre enfin. Convaincre Garcia ? Oui et non, puisque le coach français ne pourra peut être pas compter sur lui la saison prochaine car le club anglais bénéficie d’une option d’achat fixée à 17 millions de livres (environ 23 millions d’euros) plus les 2 millions d’euros du prêt payant. Un chiffre très élevé pour Bournemouth, mais quand on connait les ressources financières des clubs anglais, on se dit que tout est possible. Du côté de la Roma, son prêt est donc l’aveu d’un échec avec un grand « E ». Maintenant il faudra tourner la page, ou pas. Réponse cet été.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles