Italie-Pays de Galles, me parle pas de coiffeurs

Par Grégory Canale publié le 20 Juin 2021
Crédits

Déjà l’épilogue pour les Azzurri à l’Olimpico de Rome. Pour la dernière journée des phases de poules de l’Euro 2020, l’Italie affronte le Pays de Galles ce dimanche (18 heures). Ultime sortie devant son public, pour empocher la première place du groupe A. En face, des Dragons gallois très motivés et désireux de faire à nouveau un beau parcours.

Le contexte

Italie : parfaire la confiance et restée invaincue

La Nazionale a réussi un début de compétition parfait. En l’emportant largement contre la Turquie et la Suisse, les coéquipiers d’Insigne ont validé la qualification. Reste maintenant à assurer la première place du groupe en obtenant au moins un nul. Mais attention aux calculs car l’opportunité est grande : obtenir un 30ème match d’affilée sans défaite et continuer le clean sheet en cours (965 minutes). Pour ce faire Mancini devra se passer, au moins temporairement, de Chiellini et effectuer un turnover afin de mettre au repos certains de ses joueurs. Verratti pourrait notamment démarrer comme titulaire.

Pays de Galles : marcher sur les traces de l’Euro 2016

Il ne faut pas vendre la peau du… Dragon avant de l’avoir tué. La célèbre expression, légèrement remaniée pour l’occasion, colle parfaitement aux Britanniques. Annoncée comme l’équipe la plus faible de sa poule, le Pays de Galles est pour l’heure deuxième. Les quatre points obtenus face aux Helvètes et aux Turcs permettent aux hommes de Robert Page d’avoir les cartes en main : qualification assurée en cas de partage des points et même leadership garanti avec une victoire. Les Gallois rêvent d’un parcours similaire à l’Euro 2016, conclu en demi-finale. À l’image de leur capitaine Gareth Bale, ils semblent se transcender sous le maillot de leur sélection.

La stat ?

1. C’est le premier affrontement dans un championnat d’Europe des Nations. Il s’agira de la neuvième confrontation au total entre l’Italie et le Pays de Galles. Le bilan penche largement en faveur des Azzurri avec sept victoires pour deux défaites. La dernière déconvenue remonte à 2002, lors des qualifications à l’Euro 2004 (2-1).

La déclaration

Interrogé en conférence de presse sur un possible calcul pour s’assurer un parcours plus clément à l’Euro, Roberto Mancini a renvoyé les journalistes dans les cordes.

« Pour nous il est important de bien jouer et d’essayer de gagner. Nous n’avons pas d’autres objectifs. On joue pour gagner, c’est notre principe et nous tiendrons parole. Le biscotto ne nous regarde pas. Affronter une équipe plutôt qu’une autre ne nous pose aucun souci ».

Les compositions probables

ITALIE (4-3-3) : Donnarumma; Toloi, Bonucci, Bastoni, Emerson; Barella, Jorginho, Verratti; Chiesa, Belotti, Bernardeschi

Suspendus : 

Indisponibles : Chiellini, Florenzi

PAYS DE GALLES (4-3-3) : Ward; Roberts, Mepham, Rodon, Davies; Morell, Allen, Ramsey; James, Moore, Bale

Suspendus : 

Indisponibles : 

ARBITRE : Ovidiu Haţegan (ROU)

Le dernier Italie – Pays de Galles

Il faut remonter à 2003 pour retrouver la trace d’un duel entre les deux équipes. Un an après avoir été défaits par les Gallois (2-1), la Nazionale de Trapattoni tient sa revanche dans les éliminatoires à l’Euro 2004. Devant le public de San Siro, les Azzurri font plier sèchement leurs adversaires (4-0). Le bourreau du soir : Pippo Inzaghi, auteur d’un triplé. Del Piero sur penalty clôture les comptes. Succès précieux pour l’obtention de la première place du groupe n°9.

 

 



Grégory Canale

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.