Il y a un trou au milieu de l’AS Roma

Par Luca Dangréaux publié le 28 Jan 2020

Quel visage aurait cette AS Roma 2019-2020 si son groupe était au complet au moins quelques semaines ? Les supporters giallorossi trouveraient facilement des arguments pour convaincre que le rival laziale, malgré sept points de plus au classement, n’est pas supérieur à leur équipe. Que si les Zaniolo, Pellegrini, Diawara, Perotti ou Spinazzola n’étaient pas blessés, le podium aurait une autre troisième tête. Europa League oblige, les dirigeants ont doublé chaque poste de l’effectif et cela soulage aujourd’hui un Paulo Fonseca qui, malgré les absents, réalise une saison honorable. Mais jusqu’à quand ?

Diawara remplacé par un joueur de D2 espagnole ?

Carles Perez devrait débarquer dans la capitale italienne pour compenser, à court terme, la blessure de Nicolo Zaniolo, victime d’une rupture du ligament d’un genou et forfait pour le reste de la saison. L’indisponibilité d’Amadou Diawara semble en revanche moins alarmer les dirigeants romains. L’absence du Guinéen ne devrait durer finalement qu’un mois mais le milieu de terrain du club est un secteur particulièrement touché par les blessures cette saison (Pellegrini, Diawara, Zaniolo, Cristante, Mkhitaryan). Pour faire bref, on pourrait dire que Jordan Veretout est le seul élément constant depuis le début de la saison. Le Français a participé à 19 matches de Serie A, soit au moins sept de plus que tout autre milieu de terrain de l’effectif giallorosso. Aujourd’hui Bryan Cristante est l’unique milieu défensif de formation à pouvoir l’épauler et pareille situation est injouable à long terme. La période du mercato se termine dans trois petits jours et aucune arrivée n’est conclue.

Une rumeur sérieuse annonce celle de Gonzalo Villar, milieu de terrain espagnol de 21 ans, 21 matches en deuxième division espagnole avec Elche cette saison. Pas un profil confirmé mais pas de quoi inquiéter le coach, ici en conférence de presse : « J’entends que je suis énervé par rapport à notre mercato et c’est faux. Je travaille avec mes dirigeants pour apporter les meilleures solutions à l’AS Roma. Je suis très confiant pour la fin du mercato : nous aurons les joueurs dont nous avons besoin ». Le défenseur de l’Atalanta Roger Ibanez s’est d’ailleurs engagé avec le club de la Louve ce lundi 27 janvier.

Faire monter un défensif ou faire descendre un offensif

Depuis le début des emmerdes, Paulo Fonseca répète que chaque joueur doit faire preuve d’unité car les solutions manquent. Dernière mise en exergue, Cristante a dû enchaîner trois titularisations en une semaine alors qu’il revenait à peine de blessure. En première partie de saison, l’entraîneur romain alignait le défenseur central Gianluca Mancini au milieu de terrain. Choix qu’il a refusé de refaire pour le derby romain : « Si Mancini joue au milieu, cela n’offre pas les mêmes garanties comparé à Cristante et on risque d’être perturbé sur deux secteurs : au milieu et en défense. Mon idée est de ne pas trop chambouler l’équipe pour ce match ». L’autre solution qui parait évidente pour suppléer au milieu serait celle de faire redescendre d’un cran un Mkhitaryan ou un Pellegrini. Faire profiter un joueur de la Primavera n’apparaît pas comme une solution privilégiée par l’entraîneur romain : sur le banc de touche lors du Derby della Capitale il y avait six défenseurs (!), deux gardiens, deux ailiers et Kalinic. Que des pros mais surtout aucun milieu défensif de métier.

La marge de manœuvre est d’autant plus réduite que le prochain mois de compétition de l’AS Roma est chargé. Un déplacement à Bergame, un autre à Cagliari, la réception de Lecce et la double confrontation européenne avec le KAA Gent (Belgique). Le tout en exactement 15 jours. Et si Veretout se pète à son tour ?

Luca Dangréaux



Lire aussi