Ignazio Abate, l’axe durable du Milan AC ?

Par Matthieu Pianezze publié le 09 Déc 2018

Avec la longue blessure de Caldara et les récentes pertes pour plusieurs semaines de Romagnoli et de Musacchio, Gattuso a du s’adapter et revoir complètement la composition de sa défense. En misant sur  le colombien Zapata il n’a surpris personne. Par contre, à l’instar de ce qu’il a déjà fait avec Rodriguez dans une défense à trois, le technicien lombard a décidé de tenter l’expérience Abate en défense centrale. L’occasion pour Calciomio de faire le point sur ce choix surprenant mais pour le moment réussi.

Le dernier des mohicans

A 32 ans et après 10 saisons passées dans son club de coeur et de formation, Abate fut très proche de quitter le club rossonero l’été dernier. En effet, après une saison marquée par plusieurs blessures, la concurrence de Calabria et des prestations décevantes son temps paraissait compté. Néanmoins, le numéro 20 milanais est reparti pour un tour malgré une entame sur le banc de touche. Les divers pépins de Calabria lui ont donné du temps de jeu que ce soit dans une défense à quatre ou dans une défense à trois. Ses prestations bien plus positives que la saison passée lui ont redonné la confiance de son ancien compagnon de bataille Gattuso et son temps de jeu est plus que correct à mi-saison. Avec un contrat qui courre jusqu’en juin 2019 il est évident que celui qui est arrivé en rouge et noir à l’âge de 12 ans sait qu’il doit démontrer qu’il reste performant et un candidat au renouvellement de son bail en Lombardie. Lui qui est le dernier joueur de l’effectif à avoir connu un scudetto en 2011 et avoir partagé le vestiaire avec les légendes rossonera avant qu’elles ne prennent leurs retraites et boucle un cycle de longues années de succès.

Le passage dans l’axe amené à durer ?

Devant faire face à une cascade incroyable de blessés, Gattuso qui avait déjà relancé Zapata depuis quelques semaines a eu l’idée de tenter le pari Abate dans l’axe. Tout d’abord dans une défense à trois face à la Lazio puis dans une défense à quatre face à Parma le week-end dernier. Seul le jeune Simic a relayé Abate en Europa League face à Dudelange montrant quelques qualités malgré la relative opposition. Abate brassard sur le bras n’a pas failli à cette nouvelle tache lors de ces deux rencontres. Sa vitesse a été très utile pour contrer des attaquants comme Immobile ou Gervinho. Il a aussi montré un sens de l’anticipation et du placement bluffant. Suffisamment pour envisager une fin de carrière de ce rôle, l’intéressé s’est lui même exprimé à ce sujet « Je ne sais pas si cela peut être un poste pour moi à l’avenir. Je vis jour après jour. Après il est clair que de nombreux joueurs de mon poste après 30 ans migrent vers l’axe de la défense. En ce moment nous avons tellement d’absents que je ne me pose même pas la question et je me rends disponible ». Sa dureté dans les duels est par ailleurs apprécié de Gattuso et des tifosi milanais qui sont pour le moment agréablement surpris de ce remplacement d’opportunité. Actuellement en course pour disputer la Champions League la saison prochaine, le Milan aura bien besoin de ses guerriers et à n’en pas douter, que ce soit sur le côté ou dans l’axe Abate sera toujours prêt à se sacrifier pour le Diavolo. Prochain élément de réponse, dès ce soir face au Torino dans une défense à quatre.

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi