Icardi, un diesel en chauffe ou en panne ?

Par Cesco publié le 23 Oct 2015

Italian Soccer Serie A - Inter vs Empoli - Milano - San Siro Stadium - 31/05/2015 Mauro Icardi - inter - fotografo: Fabrizio Forte

Un but de renard contre le Chievo, un autre inutile face à la Fiorentina, Mauro Icardi est un buteur qui cherche son tempo. En ce début de saison mouvementé, l’Argentin n’a pas encore trouvé son rythme de croisière afin de martyriser les défenses adverses. 2 buts en 8 matchs, ce n’est pas dramatique mais quand même en deçà des attentes. Pour sa défense, Mauro évolue dans la seule équipe du top 10 qui a marqué moins de 10 buts. L’Inter a en effet planté 8 pions en 8 matchs. D’autre part, l’ancien joueur de la Sampdoria et nouveau capitaine de la beneamata a commencé le championnat difficilement. Après une bonne préparation, une blessure à la cuisse l’empêche de disputer les deux premiers matchs face à l’Atalanta et Carpi, laissant la vedette à son nouveau coéquipier Jovetic, auteur de 3 buts lors de ces confrontations. Autre facteur, plutôt rassurant d’ailleurs, l’Inter a désormais de nouvelles armes sur le plan offensif. Face à la Juventus, le 4-3-2-1 aligné par Mancini a vu Brozovic, Jovetic, Icardi et Perisic occuper les fonctions d’attaque. 4 joueurs offensifs, une première pour l’Inter qui avait habitué à une certaine frilosité du temps de Mazzarri. La mayonnaise a pour le moment un peu de mal à prendre mais le fait est que désormais, Icardi n’est plus seul à la pointe de l’attaque nerazzurra.

Dans une équipe qui ne tourne plus autant autour de lui et qui peine à trouver ses marques offensivement, le numéro 9 de l’Inter va t-il rentrer dans le rang cette année ? Après la saison de la révélation du côté de la Sampdoria, celle des blessures puis de la confirmation à l’Inter, Icardi va désormais devoir apprendre à perdurer au sommet. Un concept difficile et pas forcément évident à appréhender pour son jeune âge. Dans tous les cas, pour répondre à la question posée, c’est non bien entendu. Tout simplement car Maurito est un attaquant de grand talent bien entouré et bien épaulé par Mancini. L’année dernière à la même époque, il n’avait marqué que 3 buts en 8 matchs (dont un doublé contre Sassuolo) pour la suite que l’on connait. Tel un diesel, Mauro Icardi a besoin de prendre ses marques avant de pouvoir évoluer à pleine puissance. Une fois que l’Inter tournera à plein régime (et on espère pour elle que ça arrivera) il pourrait bien passer du stade de joueur dangereux, à celui d’arme fatale. C’est bien entendu tout le mal qu’on lui souhaite !

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi