Higuain est-il déjà un problème pour le Milan AC ?

Par Teo Contu publié le 17 Déc 2018

2 août 2018. En plein mercato estival, le Milan AC accueille à la surprise générale l’un des attaquants incontournables de la Serie A, Gonzalo Higuain l’homme qui comptabilise à ce jour plus de 180 rencontres dans le championnat italien pour 116 buts inscrits. Il arrive sous la forme d’un prêt payant d’un an de 18 millions d’euros avec une option d’achat fixé à 36 millions d’euros, toute une opération financière organisée par le club lombard pour éviter des tensions avec l’UEFA au sujet du fair-play financier, soucis qui sont d’ailleurs toujours d’actualité. Seulement voilà, 4 mois seulement après son arrivée en Lombardie, l’attaquant argentin ne fait déjà plus l’unanimité et est devenu un véritable casse-tête pour Gattuso.

Gonzalo, où est le problème ?

C’est un Higuain aminci qui arrive au Milanello début août pour s’entraîner avec sa nouvelle équipe. Souvent critiqué pour son poids, il semblait revenir de Russie prêt physiquement mais la réalité est bien différente… Au début de saison, Gattuso décide donc de l’aligner en tant que seul attaquant à la pointe de son 4-3-3 au début de saison. Si cela semble fonctionner au départ, la baisse de niveau d’Higuain se fait vite ressentir et le 28 octobre, sentant le coup de mou de son attaquant star, Gattuso décide pour la première fois d’aligner Cutrone et l’argentin ensemble à la pointe de l’attaque milanaise. Choix payant puisque le Milan AC enchaîne une série de 3 victoires consécutives. L’attaque semble plus complémentaire et la jeune pépite italienne, permet aux hommes de Rino de retrouver une efficacité offensive (6 buts sur ces 3 victoires consécutives).

Malheureusement, Cutrone n’est pas seul sur le front de l’attaque et son début de saison contraste avec celui de son nouveau compatriote, en pleine baisse de régime. Avec 5 buts inscrits en 11 matchs de Serie A disputés cette saison, Higuain diminue encore un peu plus ses stats. A rencontres égales disputés, il avait déjà marqué 6 buts avec la Juve la saison précédente et 8 lors de sa dernière saison avec la Napoli, il y a 3 ans.

Un casse-tête donc pour Gattuso qui doit constamment remettre ses choix en questions : l’aligner seul en pointe en espérant qu’il fasse la différence durant la rencontre ou l’aligner aux côtés de Cutrone et passer à un milieu à 4. Problème d’autant plus important que l’infirmerie qui ne désemplit pas (Biglia, Bonaventura, Romagnoli, Caldara etc…) et qu’il est aussi important pour le coach de 40 ans d’assurer les arrières de son équipe et son milieu de terrain avant de se questionner sur la composition de son attaque.

Son impact sur les gros matchs est d’autant plus en question : transparent offensivement face au Napoli et muet face à l’Inter où il n’aura jamais su inquiéter la charnière centrale interiste, il craque totalement face à la Juventus dans une rencontre où il manque premièrement l’occasion de faire revenir les siens peu avant la mi-temps en ratant son penalty avant de se faire exclure à 10 minutes de la fin.

Higuain, retour à l’envoyeur ?

Comme évoqué précédemment, l’attaquant argentin ne fait à présent plus l’unanimité au sein de l’attaque milanaise. Récemment condamné par l’UEFA pour non-respect des règles du fair-play financier, la somme conséquente que Milan devra débourser d’ici la fin de saison si elle souhaite conserver l’attaquant de 31 ans la saison prochaine (36 millions d’euros) renforce les doutes pour la direction milanaise. C’est ainsi que Sky Sports évoquait récemment les doutes grandissants quant à l’avenir de Pipita au sein du club. En cas de retour au club turinois l’été prochain, cette belle opération financière réussie par Leonardo n’aura été qu’un (nouvel) échec dans la recherche d’un véritable numéro 9 capable au Milan AC de voir plus grand que le top 6 ou 7.

Teo Contu

Etudiant en L1 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi