Hamed Traorè : la Fiorentina mise sur un junior

Par Kévin Gasser publié le 20 Jan 2019

Premier coup pour la Fiorentina cet hiver ! Le 15 janvier, le club a annoncé via un communiqué l’acquisition de l’espoir ivoirien Hamed Junior Traorè, 18 ans, pour un bail de quatre ans jusqu’en juin 2023. Le joueur ne rejoindra cependant Florence que la saison prochaine et continue à évoluer sous les couleurs de l’Empoli jusqu’à la fin du championnat.

Le milieu 2.0

C’est en 2014, alors âgé de 14 ans, que Hamed Junior Traorè pose ses bagages en Italie pour la première fois, à Barco en Emilie-Romagne, accompagné de son petit frère Amad (classe 2002), qui lui aussi poursuit le rêve d’évoluer un jour en Serie A. Cinq ans plus tard, Hamed Junior Traorè est le poumon indéboulonnable du promu Empoli qui pointe à la 17e place du championnat. L’Ivoirien présente toutes les caractéristiques du milieu moderne : un joueur complet, polyvalent, véritable charnière de son équipe capable à la fois d’harceler le porteur du ballon adverse et de lancer la contre-attaque grâce à son toucher de balle. Un milieu des années modernes qu’on pourrait aisément comparer à NDombélé ou encore Naby Keita.

La recrue parfaite ?

Tous les indicateurs sont au vert concernant le milieu polyvalent ivoirien. Pantaleo Corvino, directeur sportif de la Viola, a déboursé environ 12M€ pour s’attacher les services de cet espoir du football qui était observé de près par l’Inter, la Juve ou encore Lyon. La Fiorentina, club moins prestigieux que les derniers cités, a remporté la mise – certainement – en garantissant à Traorè une place de titulaire au sein du milieu à trois de Stefano Pioli. En effet, alors que les recrues du dernier mercato estival pataugent et peinent à s’imposer (Gerson, Edimilson Fernandes, Norgaard) et en ajoutant Dabo, Veretout, et Benassi, la venue de Traorè obligerait un des milieux actuels de l’effectif à quitter le club dès cet été. Une source de motivation indirecte pour les joueurs de Pioli qui veulent éviter la sentence d’écoper de ce siège éjectable à la fin de la saison.

Par ailleurs, Traorè n’aura a priori aucun problème pour s’acclimater au pays puisque c’est en Italie qu’il a été formé et qu’il a appris à communiquer malgré des difficultés lors de son arrivée. « Hamed et son frère ont souffert de la barrière de la langue, nous avons tous cherché à les aider. Il ont eu également connu eu des problèmes administratifs qui ont retardé de plusieurs mois leurs licences« , raconte Denis Cerlini, leur premier dirigeant du club de Boca Barco (Emilie Romagne). Aussi, Traorè arrivera en terre francophone à Florence avec actuellement une colonie de six Français au sein de l’effectif (Théréau, Dabo, Veretout, Laurini, Lafont, Eysseric).

Cette nouvelle arrivée sera inéluctablement accompagnée d’une mauvaise nouvelle pour les tifosi : la vente d’un élément-clé de l’équipe pour renflouer les caisses du club. Les deux joueurs les plus susceptibles de quitter la Toscane sont Chiesa, Milenkovic et Vererout, le premier cité devrait se voir accorder un bon de sortie pour prendre une nouvelle dimension.

Kévin Gasser

Rédacteur



Lire aussi