Le gros coup Aquilani à Pescara

Par Antoine Martin publié le 06 Sep 2016
Crédits

Pescara

Alberto Aquilani à Pescara, cela pouvait sembler totalement utopique. Qualifié en Champions League avec le Sporting, l’Italien semblait n’avoir aucune raison de revenir dans la botte et encore moins chez un promu. Et pourtant, Pescara aura bien caché son jeu jusqu’à la fin du mercato avant de faire tomber l’information à la veille de sa clôture. À 32 ans il rejoint donc le promu, qui fait une affaire d’autant plus bonne qu’Aquilani est un « paramètre zéro« , il n’a pas coûté un centime à son acheteur. Lui qui a remporté deux coupes d’Italie et joué 240 matchs en Serie A sera forcément encore un atout de choix dans un effectif particulièrement jeune. Les achats de Gyomber et Bizzari montraient déjà la volonté de renforcer l’expérience de l’équipe, mais le recrutement d’Aquilani dans le coeur du jeu met véritablement l’expérience au pouvoir. Le chef d’orchestre, écarté en fin de saison à Lisbonne malgré un épisode 2015/2016 exceptionnel, a donc décider de rentrer dans le rang, à la mode de ces anciens qui reviennent dans notre championnat.

Recruter Alberto Aquilani, c’est bénéficier d’un formidable homme à tout faire au milieu de terrain. Plutôt milieu central mais parfaitement adaptable à un rôle de milieu offensif ou défensif, il peut s’adapter à pas mal de systèmes de jeu différents. Dans une équipe friable et insouciante, Aquilani apportera de la stabilité et une assise défensive devant sa défense. Il pourra également se projeter vers l’avant pour délivrer quelques bons ballons aux feux follets de son attaque qui, rappelons-le, ont déjà trouvé 2 fois les filets face au Napoli en ouverture de la saison (score final 2-2). Par ce résultat et par son mercato, Pescara se déclare véritablement comme un candidat tout à fait crédible au maintien. Aquilani devrait donc retrouver l’Inter Milan dès le 11 Septembre avant de se déplacer à Rome pour y affronter la Lazio le 17 Septembre. Un gros programme de rentrée pour Alberto et ses copains.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Antoine Martin

Rédacteur



Derniers articles