La grille de départ de la Serie A 2016/2017

Par Cesco publié le 13 Août 2016
Crédits

Serie A 2016-2017

Que de belles promesses pour cette nouvelle saison. La Serie A retrouve quelques couleurs depuis un ou deux ans et ce n’est pas pour nous déplaire. Dorénavant place à ce nouveau cru, en espérant qu’il nous fera tout le repas et que vous ne le jetterez pas à la fin de l’apéro !

Le favori

On ne vous mentira pas plus longtemps, mais la Juventus fait office de favorite, et encore plus que les années précédentes. Fortes de renforts dans tous les secteurs de jeu, la Vieille Dame sera redoutable cette année encore. De plus, elle a dépouillé ses principaux favoris de leurs éléments clés : Pjanic de l’AS Roma, Higuain du Napoli. Plus que jamais, les champions en titre respectent leur slogan : « Gagner n’est pas important, c’est la seule chose qui compte« .

La meute

Au final beaucoup d’incertitudes sur les principaux poursuivants de la Juve. L’AS Roma souffre de soucis en défense et qui perd son maitre à jouer pourra s’appuyer sur une méthode qui fonctionne, celle de Spalletti. Reste à voir si ça sera suffisant sans gros renfort offensif. Dépendre d’un coup de génie d’un Totti en fin de saison risque de devoir couter cher à un moment. Du côté du Napoli, c’est l’interrogation la plus totale. Orpheline d’Higuain et de ses 36 buts, l’équipe de Sarri devra trouver des solutions. Elles s’appellent Milik ou Gabbiadini ? Impossible de savoir bien que l’Italien explose en pré-saison. L’Inter sera cette fois (pour de bon ?) le trouble fête et l’on espère que l’équipe de De Boer sera capable de tenir son rang. Sur le papier, l’équipe est séduisante. Avec Banega et probablement Joao Mario et Gabigol, les Nerazzurri doivent aller en Champions League.

L’inconnue la plus totale

Deux clubs naviguent en eaux troubles actuellement. La Fiorentina de Sousa dans un premier temps. L’entraineur portugais, frustré par le mercato estival de son club, n’a pas manqué de le faire savoir. Carlos Sanchez est arrivé il y a peu mais la Fiorentina peut s’interroger sur son réel niveau, elle qui n’a pas su terminer le championnat précédent comme elle l’avait commencé. Avec l’Europa League à jouer cette année, il faudra trouver des ressources. Autre incertitude, le Milan AC. C’est désormais une tradition, les Rossoneri commencent la saison avec des tourments. Un nouveau coach, de nouveaux propriétaires en cours d’arrivée mais surtout un mercato très délicat puisque dans l’impossibilité de recruter quasiment tout le mois de juillet. Lapadula suffira t-il ? Difficile à dire. En tout cas, le trio de tête semble intouchable pour ces deux équipes.

Gare à l’explosion

Sassuolo, 6ème l’an passé, va devoir se frotter à l’Europe si son barrage face à l’Etoile rouge se passe bien. Il faudra bien négocier ce virage, d’autant plus que Vrsajlko et Sansone ne sont plus la. Le recrutement n’est pas des plus rassurants et il faudra surement compter sur un Berardi en forme pour que les Neroverdi puissent confirmer la belle saison de l’année dernière. Même constat pour Palermo et la Sampdoria. Les Rosanero, avec un Zamparini toujours aussi fou aux commandes peuvent être tendus. Les inconnus étrangers s’accumulent au club et Vasquez n’est désormais plus qu’un souvenir. Gare à la descente ! Pour le club de Ferrero, c’est également l’exode des joueurs clés qui peut se faire ressentir. Eder à l’Inter depuis janvier, Soriano parti à Villarreal, les Génois vont devoir bricoler cette saison.

Le classement fictif Calciomio

1-Juventus, 2- AS Roma, 3- Inter, 4- Napoli, 5- Milan AC, 6- Fiorentina, 7- Sassuolo, 8- Empoli, 9- Genoa, 10- Chievo, 11- Lazio, 12- Torino, 13- Udinese, 14- Sampdoria, 15- Atalanta, 16- Bologna, 17- Cagliari, 18- Palermo, 19- Pescara, 20- Crotone

Et vous, vous voyez quoi cette saison ?




🔥 Les sujets chauds du jour :

Cesare Prandelli prodige un sage conseil à Gianluca Scamacca

Federico Chiesa pourrait débuter sur le banc face à la Croatie

Coup dur pour l’Italie, Federico Dimarco forfait face à la Croatie

« Après Italie – Espagne, mes certitudes sur l’équipe nationale ont vacillé », Marco Tardelli

« La Croatie le pire adversaire possible », Capello met en garde l’Italie

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles