Gravina : « Un Scudetto sans finir la Serie A ? Même la Juventus n’en voudrait pas »

Par Yacine Ouali publié le 01 Avr 2020

Dans une interview donnée à la radio TMW (tuttomercato), le président de la FIGC, Gabriele Gravina, a réitéré son souhait de terminer le championnat de Serie A. « C’est une nécessité pour éviter toutes sortes de contentieux. En consultation avec le comité scientifique de la Fédération, l’idée est de reprendre le championnat le 20 mai, ou au plus tard le 1er juin, et de le finir en juillet. »

Gravina a ajouté qu’il souhaitait faire le maximum pour éviter de déborder sur les mois d’août et septembre, pour ne pas compromettre la prochaine saison de calcio. Il a aussi confirmé qu’il travaillait avec l’UEFA et la FIFA pour ménager une ou deux semaines pour les matches internationaux, même si « la priorité absolue reste de conclure les championnats nationaux ».

Concernant la possibilité d’accélérer la reprise des championnats en faisant jouer les équipes du Nord sur terrain neutre, le président de la FIGC a dit ne pas aimer cette solution, même s’il travaille déjà, en collaboration avec l’UEFA, à « trouver quatre ou cinq terrains éligibles » dans le cas où cette solution serait adoptée.

Interrogé ensuite sur l’hypothèse de ne pas reprendre les championnats, Gravina a dit trouver cette solution trop « compliquée », surtout dans une Serie A où « trois équipes luttent pour le Scudetto ». « Ce serait une injustice » a-t-il ajouté. « Le Scudetto doit être attribué, et même la Juventus a dit ne pas vouloir du titre si le championnat n’est pas mené à son terme ».

Le président de la FIGC a enfin parlé des promotions des clubs de Serie B, se disant ouvert à une promotion des deux premiers clubs (Benevento et Crotone), et à un playoff entre le troisième de Serie B et le 18ème de Serie A (Frosinone contre Lecce). Gravina a indiqué que dans l’état, aucun club ne pouvait revendiquer à être promu en étant troisième de Serie B, mais qu’il ferait tout son possible pour éviter d’avoir recours à cette solution en menant les championnats à leur terme. « Décider du destin des championnats au tribunal serait irresponsable » a-t-il conclu.

Yacine Ouali



Lire aussi