Giuseppe Rossi sur la voie d’un énième retour

Par Joachim Houbib publié le 21 Juil 2015

giuseppe-rossi

Voilà presque un an que l’on n’avait plus vu sa gracieuse silhouette fouler les terrains. De nouveau opérationnel après des mois et des mois de galères, de séances de rééducation et de retours avortés, Giuseppe Rossi a pu savourer ce samedi les sensations perdues d’un simple match de football. Ce n’était peut être qu’un amical, de ceux qui, en pleine période de préparation estivale, ne revêtent pas un intérêt des plus palpitants. Mais cette courte apparition face à Carpi n’a pas manqué de susciter espoir et enthousiasme parmi les centaines de tifosi florentins massés dans les tribunes du pittoresque centre sportif Carlo Bennatti de Moena. Fumigènes et chants élogieux ont ainsi accompagné l’entrée de l’attaquant italien qui a pu se dégourdir les jambes pendant une vingtaine de minutes, le temps d’offrir à Borja Valero le but du 2-0 et de montrer que les automatismes n’avaient pas complètement disparu.

Prudence est mère de sûreté

S’il est évidemment de bonne augure pour la suite de la saison, ce retour n’est toutefois qu’une étape de plus dans le processus de réathlétisation complète entamé depuis son ultime opération l’été dernier (une arthroscopie nécessaire pour soigner une lésion du ménisque). Le genou déjà bien consolidé, c’est avec sa condition physique et des pépins musculaires récurrents que Pepito Rossi a en effet dû batailler une bonne partie du printemps, le privant notamment d’une reprise pour les dernières journées. Même si les sensations semblent bonnes, l’attaquant de la Fiorentina est bien conscient du travail qu’il reste à effectuer pour être fin prêt en août prochain, mais aussi et surtout de la nécessité de ne pas griller les étapes. L’an passé, l’extrême prudence du staff médical et de Vincenzo Montella n’avait pas suffi à éviter la rechute avant même le début de la saison. Nul doute que Paulo Sousa et ses collaborateurs se montreront encore plus précautionneux à l’égard de son état de santé et de l’avancement de sa préparation.

Nouvelle saison, nouveau rôle ?

Sans aller trop vite en besogne, Giuseppe Rossi devrait donc tout de même voir son temps de jeu s’étoffer dans les jours à venir afin de peaufiner tant sa condition physique que ses automatismes dans les nouveaux schéma de Paulo Sousa. Un mois après son arrivée sur le banc florentin, le technicien portugais expérimente toujours différentes mises en place tactiques, et pourrait considérer diverses options quant à son animation offensive. Face à Carpi, Rossi a ainsi évolué comme « faux » numéro 9 dans un registre semblable à celui de Josip Ilicic, jouissant de beaucoup de liberté dans ses déplacements et ses décrochages. En attendant d’y voir plus clair dans l’évolution du mercato florentin et des choix du mister, Pepito Rossi s’est envolé avec ses coéquipiers pour rejoindre son New Jersey natal, où la Viola affrontera successivement le Paris-Saint-Germain et Benfica. Deux affiches prestigieuses, comme deux occasions pour lui de se jauger, et surtout de reprendre confiance pour réussir au mieux son retour sur les pelouses de Serie A.

Joachim Houbib

Pigiste



Lire aussi